Opulence – J 125 du défi 365 jours de photographie zen

Opulence de fleurs
Opulence de roses

J’aime cette photo pour son aspect foisonnant en fleurs et en couleurs. L’opulence de la nature, sans limites d’expansion, s’offre à mon regard et me transporte dans une farandole fleurie, pétillante de vie.

Aujourd’hui, méditons sur l’opulence en tant que qualité de la Vie, et non pas en tant que « défaut », prétexte de scrupules. Acceptons consciemment que l’abondance de biens matériels et immatériels, est tout à fait légitime et saine. Elle fait naître la générosité qui, à son tour, l’entretient et l’amplifie. Par la force de notre visualisation et de notre imagination, accueillons sincèrement et avec gratitude cette profusion de biens dans notre existence. Si la manifestation de notre opulence était immédiate, quelle direction donnerions-nous à notre vie, comment utiliserions-nous toutes ces ressources illimitées mises à notre disposition ? 

Si vous aimez ces photos, votez pour elles en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira !

Bien à vous

Stella

Poésie – J 124 du défi 365 jours de photographie zen

Rose avec des gouttelettes de rosée
Les pétales d’une rose rose avec des gouttelettes de rosée

La rose, reine des fleurs dans le folklore de nombreuses cultures, n’a cessé d’enchanter les poètes, les chanteurs, les peintres, les musiciens… Nombreuses sont les poésies qui chantent la beauté de cette fleur. En voici une que j’aime beaucoup :

Si tu veux inventer un collier, 
Tiens, voici comment procéder. 
De bon matin, te réveiller, 
Dans les rosiers, te promener.          


Tu verras des perles de rosée, 
Sur les roses elles sont accrochées. 
Une bonne poignée tu cueilleras, 
Dans une boîte tu les rangeras.


Un cheveu d’or pour les assembler, 
Un tout petit nœud pas trop serré, 
Ainsi tu auras un joli collier, 
Aussi souple que celui d’une fée.

Gilbert

La poésie ouvre notre regard à l’invisible, elle nous donne des ailes, enchante notre vie… J’aime ce témoignage au sujet de la poésie et je le partage avec vous:

Sabine, 32 ans, décoratrice : « La poésie – c’est ma pratique spirituelle »

« Une dizaine de poèmes, découverts à l’école, me reviennent dans des situations très précises. Si je marche en montagne ou sur une plage, Baudelaire (“La Nature est un temple où de vivants piliers…”) vient nourrir mon sentiment de plénitude; quand je me sens fragile, Nietzsche me redonne confiance (“Car je suis flamme assurément!”) ; et dans les moments difficiles, réciter Aragon en boucle (“Donne-moi tes mains pour l’inquiétude…”) m’apaise : par l’effort de mémoire que cela exige, par le rythme qui peu à peu me berce et me fait entrevoir autre chose que ce que je suis en train d’affronter. Je vis la poésie comme une pratique spirituelle – la seule qui me touche. »

Et vous avez-vous un ou plusieurs poème(s) préféré(s) ? Si ce n’est pas encore le cas, lisez-en quelques uns. Recopiez, dans votre journal créatif, quelques phrases poétiques, qui vous touchent particulièrement. Quelles sont vos trois poésies préférées ou celles qui vous parlent le plus en ce moment?

Si vous aimez ces photos, votez pour elles en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

La force de l’amitié – J 123 / 365 j de photographie zen

Gerbera rose et rose blanche
Gerberas roses et rose blanche

Ces fleurs blotties l’une contre l’autre ressemblent à des amies complices. Ensemble, elles dégagent plus de fraîcheur et rayonnent encore plus de beauté qu’individuellement.

Si vous avez la possibilité, demandez à un(e) ami(e) de partager avec vous une activité de visualisation positive. Ensemble, par la force de votre attention et de votre imagination, envoyez des rayons de paix, d’harmonie et d’amour dans le monde ou vers un endroit précis de la planète, une situation particulière… Plus on est nombreux à rayonner la paix, plus c’est puissant et efficace.

Si vous aimez ces photos, votez pour elles en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Rayons de paix – J 122 / 365 jours de photographie zen

Gerbera rose
Gerbera rose

Par sa forme solaire et sa charmante couleur rose, ce gerbera rayonne plein de douceur, d’harmonie et de joie de vivre. Sa présence magnétique attire les regards, et remplit l’environnement d’un sentiment de détente et de convivialité. J’ai l’impression que chacun de ses pétales est un rayon de paix.

Nous aussi, nous sommes des être rayonnants. Retrouvons, tout d’abord, notre état de paix profonde. Fermons les yeux et visualisons que nous ressemblons au cœur doré d’une magnifique fleur. Puis, imaginons que nous sommes des émetteurs de paix et telles des stations radio, envoyons des ondes de paix partout dans le monde, ou vers une situation précise.

Si vous aimez ces photos, votez pour elles en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Feuilles d’automne – J120 / 365 j. de photographie zen

Jeune femme contemplant des feuilles de vignes en automne
Poignée de feuilles d’automne

Il y a tant de beauté dans une poignée de feuilles d’automne. Tant de charme, de poésie et de chaleur… En les photographiant, j’ai l’impression de les honorer et de leur donner une nouvelle vie.

Les enfants adorent ramasser les feuilles d’automne et jouer avec elles: les jeter dans l’air pour les voir redescendre tout doucement, créer des mandalas nature ou des personnages…

Aujourd’hui, je décide de rafraîchir ces bons souvenirs de mon enfance. Je prends le temps de ramasser des feuilles d’automne et de jouer avec elles. Cela m’apporte beaucoup de joie et de paix intérieure.

Jeune femme jetant en l’air des feuilles d’automne

Si vous aimez ces photos, votez pour elles en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Pierres- J 119 du défi 365 jours de photographie zen

Pieds sur une pierre dans la rivière
Pierres et feuilles d’automne dans la rivière

Nous prêtons rarement attention aux pierres. Et pourtant, ils ont tellement de choses à nous dire et à nous apporter. Aussi dure et résistantes puissent-elles paraître, elles se laissent polir et modeler par l’eau. 

La richesse de leurs formes et de leurs couleurs est fascinante. On dirait que chacune a sa propre personnalité.

Avez-vous déjà essayé d’être consciemment en contact avec une pierre dans son milieu naturel? 

Tentons cette expérience aujourd’hui. Tout d’abord, promenons-nous et choisissons une pierre qui nous attire dans la nature. Prenons le temps d’entrer en contact avec elle. Caressons-la, sentons sa chaleur ou sa fraîcheur, sa surface lisse ou rugueuse, son poids… Observons sa forme et les nuances de ses couleurs… Parlons-lui et écoutons, dans notre cœur, si elle a quelque chose à nous dire. 

Jeune femme marchant sur les pierres d’une rivière

Prenons conscience qu’à travers elle nous nous relions à tout le règne minéral de la terre. Nos propres os font partie de ce règne. Si notre pierre est suffisamment grande, posons nos pieds nus sur sa surface. Si elle très petite, prenons le temps de jouer avec elle, pourquoi pas en la jetant dans l’air et en l’attrapant… Profitons de ce moment d’échange subtil et vivant. 

Jeune femme jouant avec une pierre dans la rivière

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Bol de fraîcheur – J118 – 365 jours de photographie zen

Bouquet de chrysanthèmes dans un décor de campagne
Bouquet de chrysanthèmes

Ce simple bouquet de chrysanthèmes embaume l’air de son arôme délicat et remplit l’ambiance de fraîcheur. Le blanc immaculé de leurs pétales attire l’œil sur le fond cuivré des feuilles d’automne.

Nos âmes ont régulièrement besoin de bols de fraîcheur. 

Aérer régulièrement nos lieux de travail, embaumer notre environnement de parfums délicats, rafraîchir de temps en temps notre décoration peut être un bon début. Mais allons encore plus loin: accordons nous des bouffées de rire, des escapades dans des lieux pittoresques de la nature, un moment de créativité…

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Trésors d’automne – J 117 du défi 365 jours de photographie zen

Courges
Courges

L’automne est une saison généreuse : en fruits, en légumes, en couleurs…

Ces belles courges jaune-orangé me font penser à une bonne soupe au coin du feu.

Élément décoratif chaleureux dans un coin du jardin, ou aliment sain et savoureux, les courges, les potirons et les citrouilles sont presque emblématiques de l’automne.

Aujourd’hui, l’activité zen que je vous propose sera une activité délicieuse. Cuisinons, en pleine conscience et avec amour, une soupe de courge ou de potiron. Rajoutons quelques épices qui apporteront de la chaleur à notre plat: noix de muscade,cumin, curcuma, pourquoi pas un peu de gingembre…

N’oublions pas que chacun de nos gestes, pensées, ressentis…, autant que chacun des ingrédients, influencent subtilement la qualité de notre préparation culinaire, car nous transmettons à notre œuvre l’énergie qui nous habite au moment de sa création.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Oser – J 116 du défi 365 jours de photographie zen

Fleur étoilée rose fuchsia
Fleur rose fuchsia

Voici une petite fleur qui n’est de loin pas timide. Ses grandes feuilles grasses charnues et ses pétales rayonnants rose brillant attirent le regard, comme si elle voulait se faire remarquer par tout le monde. Elle surprend par son aspect à la fois rustique et exotique, par sa vigueur et son éclat.

Aujourd’hui, mettons notre timidité de côté et allons de l’avant. Osons prendre une initiative, nous exprimer, parler à des personnes inconnues, entreprendre… Et surtout, soyons nous-mêmes avec joie et rayonnement.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Au soleil – J 115 du défi 365 jours de photographie zen

Fleur violette au soleil
Fleur violette au soleil

Quelle merveille de voir cette petite fleur violette se prélasser en prenant un bain de soleil. On dirait qu’elle s’offre tout entière à l’astre du jour au point où ses pétales délicats deviennent presque transparents et sa coupe débordantes de lumière.

Faisons comme cette fleur. Alors que l’automne est déjà bien avancé, trouvons un endroit ensoleillé. Offrons-nous ( non seulement notre présence physique, mais aussi nos pensées et nos sentiments) à ses rayons. Absorbons la moindre goutte de lumière dans chacune de nos cellules.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella