Une année de mini-défis artistiques : à quoi cela m’a-t-il servi ?

Une année en arrière (en parallèle de mon parcours professionnel en design graphique), je me suis lancé le défi de réaliser, au moins, une creation visuelle aboutie par jour. J’avais l’intention de partager avec vous, à la fin de chaque semaine, mes réalisations des 7 jours précédents, mes 7 mini-défis artistiques de la semaine.

Malheureusement, je n’ai pas pu tenir cette promesse de partage. La charge de travail était plus importante que je ne le pensais. Et par ailleurs, en fin de semaine, j’avais envie de rédiger des articles sur plein d’autres sujets qui me passionnaient (comme la creation de mes jeux de dessin, par exemple).

En effet, j’ai failli sur le partage en temps réel, mais j’ai persévéré dans mes réalisations artistiques quotidiennes. Alors, maintenant, avec un an de recul, et plus de 365 creations visuelles, je voudrais vous révéler le bilan de cette année de mini-défis artistiques.

Je ne vous ferai pas un discours théorique sur l’intérêt de se lancer des défis artistiques pour progresser en tant qu’artiste (ou dans tout autre domaine). Je vous parlerez du vif de mon experience.

Mes attentes de ce défi, ont-elles étaient satisfaites ?

La réponse est: “Non, pas du tout”.

BOUM ! 

À quoi sert donc de faire ce genre de “jeu contraignant”, cette auto-discipline, ces mois de persévérance qui, finalement, ne m’ont pas menė là où je voulais aller?

Hm! Laissez-moi vous expliquer.

Tout d’abord, je dois vous l’avouer, mes attentes étaient tellement irréalistes, voire naïves que c’est plus que normale si elles n’ont pas été satisfaites. Et, je dirais même: “Tant mieux!”

Quelles étaient mes attentes ?

Et bien, j’espérais devenir excellente dans mes competences en design graphique dans la multitude de ses champs d’application ( ou du moins, ceux abordés dans ma formation).

Le résultat:

Au bout d’un an de pratique intensive, vous vous en doutez bien, je ne suis encore pas excellente, dans quelque domaine que ce soit du design graphique. 

Néanmoins, j’en ai appris beaucoup. J’en ai aussi oublié … Je me suis cherché en tant qu’artiste… Je me suis posée tout un tas de questions… J’ai exploré…même au-delà de ma formation.

À quoi bon, cela m-a-t-il servi de faire ces 365 jours de mini-défis artistiques ?

photo of pathway surrounded by fir trees
Photo by James Wheeler on Pexels.com

Même si cette pratique ne m’a pas apporté ce que je recherchais, en réalité, ses bienfaits étaient 100 fois plus grands. Les meilleurs cadeaux ne sont pas toujours ceux auxquels on s’attend.

Elle m’a conduit sur des chemins inattendus de créativité, de découvertes et de meilleure connaissance de ce qui m’anime de l’intérieur. 

Un an en arrière, je voulais embrasser l’art du design graphique dans son ensemble. J’avais l’impression que tout me plaisait (l’illustration, l’animation, le design de logos, de brochures, d’affiches, d’applications, de couvertures CD, d’identités de marque, les photo-montages, la réalisation de catalogues, de livres…) Oui, tout me plaisait et aucun domaine ne me passionnait plus qu’un autre.

Au bout d’un an de mini-défis artistique, je n’ai, peut-être, pas tout appris et tout maîtrisé , mais j’ai découvert ce qui me passionne le plus en matière d’art et de design. 

Figurez-vous , c’est même une niche non couverte dans ma formation. Aucun cours, aucun exercice pratique, aucune information sur l’existence de ce domaine et de ses débouchées. Et pourtant, il est plus present dans notre environnement que les logos, les brochures, les applications web… C’est même le contact le plus direct et le plus proche que nous pouvons avoir avec l’art. Il peut même jouer sur notre humeur de la journée, sur nos états d’âme …

Auriez-vous deviné ?

Il s’agit tout simplement du design de textile et, plus largement, de motifs de surface (papier peint, decorations murales, cartes, linge de maison, toute sorte de vêtements, objets diverses et variés ornés de motifs…)

Une découverte clé dans mon parcours

J’ai trébuché sur cette niche lors de ma visite de la plateforme creative de Skillshare, car je cherchais de l’inspiration pour un de mes défis créatifs quotidiens. Certes, mon défi m’a conduit à  cette découverte, mais il m’a également ouvert d’autres portes creatives, car quelques mois plus tard, j’ai publié sur cette même  plateforme, mon premier cours en ligne de “Fleurs en papier”.

Pour revenir sur mes recherches d’artiste-designer, j’avais l’impression que le design de motifs de surface était ce domaine des arts appliqués qui me correspondait parfaitement et qui pouvait accueillir l’expression de ce qui me passionnait le plus en tant qu’artiste et être humain: 

  • les fleurs et la nature en général, 
  • les voyages
  • les explorations artistiques
  • la méditation et surtout, 
  • mon aspiration de “(s’) élever par l’art”. Ou, au moins, apporter du bien-être et influencer positivement la vie d’autres gens, répandre harmonie, beauté et vibrations positives dans notre environnement. 

La suite 

Depuis cette découverte, j’ai orienté toute ma pratique artistique dans ce sens. Mes apprentissages ont pris une direction, et beaucoup plus de sens qu’auparavant. J’ai abandonné ce qui me plaisait pour ce qui me passionnait…

Et, comme vous pouvez vous en douter, la fin de ce défi annonce le debut d’un autre. 

Je prends le temps de souffler et de célébrer, puis, je vous annonce la suite.

En attendant, vous pouvez découvrir mon tout nouveau website, dédié au design de motifs de surface : https://stella-art-design.com

et mon compte d’artiste sur Instagram: @art.design.withstella  

Quels nouveaux projets pour le site S’elever par l’Art ?

“S’élever par l’Art” restera dédié aux explorations créatives et à mon activité d’enseignement artistique. Les projets, qui me tiennent actuellement à coeur pour ce site et son blog, sont de continuer à partager avec vous mes jeux d’exploration artistique. Mais aussi, ouvrir une section spécialement destinée aux enfants. Et bien sûr, réaliser plus de demonstrations créatives en video.

Si vous avez des suggestions ou des demandes en particulier, n’hésitez pas de me les soumettre. Je reste à l’écoute de vos idées pour vous apporter du contenu utile, créatif et inspirant.

En attendant, belle journée, pleine de petits pas créatifs vers votre accomplissement.

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses sur “Une année de mini-défis artistiques : à quoi cela m’a-t-il servi ?”

    1. Merci Aurore,
      30 jours d’aquarelle c’est un beau défi. J’adore les aquarelles.
      C’est vrai que ces défis quotidiens sont un vrai stimulant non seulement pour notre créativité, mais aussi pour notre virtuosité d’organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *