Espace épuré – J 102 du défi 365 jours de photographie zen

Paysage dans les Alpes
Paysage dans les Alpes

Ce flanc alpin, que l’automne n’a pas encore touché de ses pinceaux, respire la fraîcheur des verts pâturages alpins. Peu d’éléments à l’horizon, sinon le toit d’un chalet et la présence d’un arbre solitaire. Le décor semble simple et épuré. Il donne paix et repos à l’âme.

Et si nous essayions de simplifier au maximum notre vie, notre environnement? Faisons le tri dans nos affaires, aménageons des espaces épurés dans nos demeures, en évitant une décoration trop chargée d’objets ou de bibelots de toutes sortes. Gardons uniquement à portée de vue ce qui nous rend heureux et contribue à notre bonne humeur au quotidien.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

6 Exercices artistiques pour développer nos sens

Bouquet de fleurs avec des roses

Un art à pratiquer – des sens à développer

Notre expérience du monde est une expérience multi sensorielle: nous regardons, nous écoutons, nous sentons par la peau ou l’odorat, nous goûtons différentes saveurs …Néanmoins, la plupart de nos expériences sensorielles conscientes sont tournées vers l’extérieur. L’éducation scolaire et le mode de vie occidental stimulent et développent essentiellement les sens externes, négligeant ou ignorant, parfois, l’existence de nos sens internes.

A chacun de nos sens externes correspond un sens interne.

Une main sous l’eau

La vue est en lien avec la vision intérieure, ainsi que la capacité de visualisation et d’imagination.

L’ouïe est en lien avec l’écoute intérieure et la capacité d’entendre intérieurement des sons, des mélodies.

Le goût qui nous aide à distinguer les saveurs se prolonge intérieurement par notre faculté de discernement, par notre capacité de repérer ou d’élaborer des associations harmonieuses et esthétiques, selon des critères qui nous sont intimes.

L’odorat correspond intérieurement à notre sens de l’intuition, notre capacité à pressentir, à deviner, à percevoir spontanément des informations subtiles sans passer par les étapes de l’analyse et du raisonnement.

Le toucher extérieur fait écho au toucher intérieur. C’est le toucher du cœur, le toucher de notre Être, de notre Présence Intérieure. C’est une des expériences les plus puissantes, car elle nous permet de nous sentir extrêmement vivants, habités par une force plus grande que nous-mêmes. C’est l’expérience de “grâce” que tant d’artistes ou de mystiques décrivent…

Le sens kinesthésique, celui de la conscience de notre corps dans l’espace physique (grâce à de multiples récepteurs au niveau des tendons et des muscles), se prolonge intérieurement avec le sens de notre conscience en tant qu’Âme dans l’Univers. A quel point sommes-nous conscients en tant qu’Êtres ayant un pouvoir sur leurs propres pensées et émotions, un véritable pouvoir créatif ? Les pensées et les émotions sont à l’âme ce que les os et les muscles sont au corps – la charpente et le moteur qui permettent à nos idées de se manifester, de prendre corps.

Les sens externes nous permettent de communiquer avec l’extérieur. Les  sens internes sont au service de la communication avec notre Être profond, avec nos mondes intérieurs, notre inconscient.


La pratique d’un art est un des meilleurs moyens pour établir des ponts entre nos sens externes et nos sens internes.

Quelles pratiques artistiques pour développer nos sens ? – Exercices créatifs

Le sens visuel

Le dessin, la peinture, le collage, la photographie, développent en priorité le sens visuel dans toute sa complexité (perceptions subtiles des couleurs et des nuances, des formes et des proportions, la représentation dans l’espace…).

dessin de montagnes violettes au pastel gras

Exercice 1: Pour tester votre imagination visuelle, essayez de dessiner de mémoire un objet, un endroit ou un personnage qui vous est très familier et que vous voyez très souvent, mais qui ne se trouve pas devant vos yeux au moment où vous le dessinez (votre parapluie, vos chaussures, un coin de votre chambre, votre maman ou votre meilleur(e) ami(e). Apportez au dessin tous les détails dont vous vous rappelez, puis comparez avec l’original. Avez-vous apporté quelques modifications ou inventions créatives sans vous en rendre compte ou intentionnellement ?

Le sens auditif

Le sens auditif sera particulièrement aiguisé par la pratique de la musique (que ce soit le chant ou le jeu d’un instrument musical), mais aussi par la pratique de la danse (ressentir les rythmes, les phrases musicales…) et la pratique du théâtre (percevoir les intonations de la voie, le débit d’élocution, la claire articulation d’un texte…).

mains d'une harpiste

Voici l’exercice n°2 pour expérimenter avec ce sens: Enregistrez-vous avec des moyens simples: votre téléphone portable, votre ordinateur, votre tablette, ou un enregistreur si vous en avez un. Enregistrez-vous en train de chanter une chanson qui vous est familière, ou tout simplement en train de réciter un poème ou lire un texte de votre choix. Ecoutez le résultat de votre enregistrement.


Trouvez-vous que l’appareil déforme votre voix?


En réalité, non! Pas vraiment, ou du moins pas au point où vous le croyez! Ce que vous entendez est très proche de ce que les autres entendent de votre voix.


En temps normal, nous n’entendons pas réellement notre voix telle que les autres l’entendent de l’extérieur, car nous l’entendons avec notre écoute intérieure et avec nos représentations de celle-ci . Quand nous parlons ou quand nous chantons, nous entendons notre propre voix non seulement avec nos oreilles, mais aussi grâce à la transmission et la résonnance du son à travers nos os et dans les cavités de notre corps. Ce qui n’est pas le cas pour celui qui écoute de l’extérieur et qui va avoir une perception différente du son, uniquement auditive. Alors, si vous voulez entendre votre voix au plus proche de ce que les autres entendent, enregistrez-vous!

Le sens du toucher

Le modelage, ainsi que le travail plastique de certaines matières très tactiles (la laine cardée, l’argile…)  vont stimuler particulièrement le sens du toucher. Ce type de pratiques  artistiques libèrent nos tensions, nos émotions et comblent nos sens au fur et à mesure que l’œuvre se construit dans nos mains.

Des mains qui étalent une pâte à tarte

Exercice 3: Pour en faire l’expérience, prenez un morceau de pâte à modeler suffisamment grand, malaxez-le dans vos mains, ayant pleine conscience de vos gestes et de vos ressentis. Donnez-lui une forme. Affinez cette forme avec vos doigts et laissez-vous surprendre par votre création de sculpteur en herbe.

Le sens kinesthésique

Le sens kinesthésique sera très sollicité et développé dans la pratique de la danse, des arts du cirque, mais aussi dans la pratique d’un instrument de musique et du théâtre.

Jeune adulte saute face au soleil

Exercice 4: Pour expérimenter avec ce sens, recherchez un tutoriel sur YouTube qui vous apprendra une séquence de percussions corporelles, ou quelques pas de danse. En partant de cette base, apportez quelques variations aux séquences apprises et créez vos propres enchaînements de percussions corporelles ou de pas. Vous êtes vous senti confortable ou, au contraire, déstabilisé par les enchainements de mouvements, leur vitesse…?

Le sens du goût

Pour développer le sens gustatif, on pense spontanément à l’art culinaire.

Présentation de plat végétarien avec des champignons

En effet, c’est un véritable art, car il s’agit de créer des plats appétissants, à la fois savoureux et beaux. Mais le sens du goût n’est-il pas encore plus subtil? On peut parler de bon ou de mauvais goût dans plusieurs domaines de la vie et surtout dans tout ce qui concerne le design et la mode. En réalité, les designers, les stylistes, les couturiers travaillent énormément un aspect assez subtil, parfois inconscient du sens du goût. Ressentir les associations harmonieuses de couleurs, de formes, de textures revient au même que créer un plat savoureux et d’apparence appétissante. Dans les deux cas on parle de “bon goût”

Exercice 5: Pour votre prochain repas, préparez une grande assiette de légumes pour chaque personne de la famille. Prenez soin du choix des ingrédients et de la disposition de chaque aliment dans l’assiette. En plaçant judicieusement les légumes “dessinez” des formes géométriques ou des visages, des fleurs, des paysages… ce que vous voulez, mais Soyez créatif et laissez-vous guider par votre “gout” des saveurs et de l’esthétique. N’est-ce pas plus appétissant?

Le sens olfactif

Le sens olfactif, est celui qui reste le plus mystérieux.

Sentir le parfum d’une petite rose

Bien sûr, la création de parfums et d’ambiances olfactives, l’aromathérapie, l’usage fin des huiles essentiels éveillent et aiguisent ce sens. Mais l’odorat est aussi un sens lié à l’intuition. Vous connaissez les expressions “avoir du flair”, “avoir du nez”, on “sent” quelque chose ou on “ne le sent pas”. De plus, ce sens est en relation étroite avec nos mémoires. En le développant, nous développons notre instinct, notre sensibilité profonde, notre intuition.

Pour moi ce sens est en lien avec l’art de l’écriture, avec la capacité d’exprimer ce que nous “sentons” profondément. L’écriture est une portes vers notre intuition, vers le développement de notre “flair”. Combien de fois, en écrivant spontanément dans mon journal créatif, je découvre des solutions intuitives inattendues à certains problèmes, des réponses à mes questions.

Exercice 6: Pour faire une expérience créative avec ce sens, je vous propose de choisir trois types d’arômes différents et de les sentir consciemment (cela peut être des arômes de votre quotidien: le café, un croissant chaud, votre parfum, des fleurs ou l’herbe fraîchement coupée, un fruit ou un plat cuisiné…). Sentez consciemment les trois arômes de votre choix, puis écrivez spontanément ce que chaque arôme évoque pour vous, vos ressentis, les mémoires qui remontent à la surface de votre conscience, des associations… Mettre des mots sur nos ressentis subtils c’est communiquer avec l’invisible, donner une première expression à notre intuition.

Nos sens sont tous liés et les pratiques artistiques aussi

Les branches d’un arbre

Les sens de l’homme sont intimement liés les uns aux autres et peuvent s’influencer mutuellement. L’aspect visuel d’un plat, et ses arômes peuvent influencer la perception de son goût. Une musique ou un fond sonore peuvent influencer la perception d’une peinture, etc.

Le cinéma et les arts de la scène (opéra, comédie musicale, théâtre…) sont un bel exemple de “collaboration” et de liens entre les arts (écriture littéraire, arts visuels, musique, danse…).

Pour aller plus loin, essayons de voir notre vie entière comme une Œuvre d’Art unique et sublime, née de l’alliance de tous les Arts.

Si cet article engendre en vous des questions ou des réflexions, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Automne – J 101 du défi 365 jours de photographie zen

Paysage d’automne dans les Alpes
Paysage d’automne dans les Alpes Suisses

L’automne est là dans toute sa splendeur et avec ses multiples qualités. Charmante, extravagante, abondante et généreuse, mûre et pétillante de couleurs, subtile, poétique, inspirée et inspirante, l’automne ne cesse de nous émerveiller avec ses richesses.

Prêtons attention aux multiples qualités et richesses de la vie qui nous entoure. Choisissons un élément de notre environnement et trouvons le plus grand nombre de qualités qu’il possède. Écrivons au moins dix de ses qualités. Recherchons et soyons conscients de toutes les richesses de la Vie autour de nous.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Richesses – J 100 du défi 365 jours de photographie zen

Vue sur des sommets alpins entre les feuilles d’automne
Vue sur des sommets alpins entre les feuilles d’automne

Entre les feuilles multicolores, encore bien accrochées aux arbres, le flanc de la montagne expose ses richesses de couleurs et de textures aux premiers rayons du soleil. Le vent est frais et l’air légèrement humide.

Le vert encore intense de la forêt, les couleurs chatoyantes couvrant les feuilles de quelques arbres, les roches nues et les sommets enneigées, réunissent la palette de trois saisons en une seule image. Été, automne et hiver se rencontrent et se saluent sur ce flanc de montagne.

Essayons de repérer et d’observer aujourd’hui les rencontres «d’opposés» ou «de contraires» partout autour de nous: les associations harmonieuses entre couleurs chaudes et couleurs froides, entre le vide et le plein, le sucré et le salé, le liquide et le solide… Prenons conscience de toute cette richesse de qualités si différentes et si complémentaires au service de la vie.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Rayons du matin – J 99 / 365 jours de photographie zen

Sommets alpins au soleil
Sommets alpins au soleil

Quand les premiers rayons du soleil frappent les sommets alpins, on a l’impression que la montagne se vêtit d’habits d’or, d’habits de fête pour accueillir et célébrer la nouvelle journée. 

Et si nous faisions pareil. Dès le matin choisissons parmi nos plus beaux habits, prenons soin de notre élégance. Accueillons la journée qui commence comme une journée de fête, unique en soi par toute la considération et toutes nos intentions exprimées à son égard.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Subtilité – J 98 du défi 365 jours de photographie zen

Coucher de soleil
Coucher de soleil

Ce magnifique coucher de soleil me fait penser aux tableaux des peintres impressionnistes. Quel œil avaient-ils pour voir toutes les subtilités de couleurs, de nuances, de jeux de lumière et la fluidité de leurs mouvements pour se faire fondre les uns dans les autres jusqu’à effacer toute trace de contour.

Et si nous entraînions notre regard à voir le monde dans toute sa subtilité.

Aujourd’hui posons notre regard en conscience sur les choses qui nous entourent: un arbre ou une feuille, la flamme d’une cheminée ou l’eau d’une rivière, nos vêtements ou les rideaux de notre chambre… Si nous observons avec attention, nous nous rendrons vite compte qu’ils ne sont pas uniformes. Comme les peintres impressionnistes, essayons de distinguer toute la richesse et la subtilité de couleurs, de nuances et de textures qui les composent. Ouvrons nos yeux à la subtilité des jeux de lumière à leur surface.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Arc-en-ciel – J 97 du défi 365 jours de photographie zen

Arc-en-ciel

Au cours d’une journée grise, maussade et pluvieuse quel meilleur cadeau pour notre humeur que les couleurs d’un arc-en-ciel. 

Pour moi l’arc-en-ciel est une main tendue du ciel pour essuyer les larmes terrestres en les remplaçant de quelques rayons de joie, un pont pour passer de l’autre côté de nos peines et de nos grisailles.

Quand je vois quelqu’un dans le besoin, j’aime lui envoyer des ponts d’espoir à travers le ciel, des ponts d’amour, des ponts de joie, des ponts de toutes les qualités dont la personne pourrait avoir besoin, comme des arcs-en-ciel voyageant dans l’invisible.

Aujourd’hui, envoyons, par la force de notre pensée, plusieurs de ces ponts « arcs-en-ciel » partout dans le monde.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Un clocher parmi les arbres- J 96 /365 j. de photographie zen

Un clocher parmi les arbres au bord de l’eau
Un clocher entre les arbres au bord de la rivière

Fier et imperturbable un clocher prend place dans la rangée des arbres. Est-ce un intrus? Est-ce un farceur? Est-ce un rêveur? Ou un révolutionnaire? Les clochers ont-ils une personnalité, un caractère ? Bien sûr que oui, mais seulement si nous arrivons à les voir. Ils ont une vie, une histoire, un service et des caractéristiques qui leur sont propres. Chaque clocher est unique. De même pour les maisons, les voitures et même tous les objets, petits ou grands, que nous utilisons. 

Aujourd’hui entraînons-nous à voir les choses inanimées ( objets, bâtiments, véhicules …) autour de nous comme des entités vivantes. Des entités ayant une vie qui leur est propre; certes, différente de la nôtre, mais tout aussi valable, passionnante et méritant notre respect. Alors, prenons soin de quelques unes de ces choses qui nous servent au quotidien: lavons notre voiture, nettoyons l’écran et le clavier de notre ordinateur, passons la serpillère par terre, redonnons une nouvelle vie à ces objets qui attendent qu’on change leurs piles…

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Promenade – J 95 du défi 365 jours de photographie zen

Paysage de campagne en Normandie
Paysage de campagne en Normandie

Il fait tellement bon de se promener à la campagne après une semaine chargée de travail et de préoccupations. Le vent frais de l’automne soufflant dans mes cheveux, emporte mes pensées soucieuses comme il emporte les feuilles mortes des arbres.

Promenons-nous, la tête vide de pensées, dans un endroit loin de l’agitation citadine: à la campagne, en forêt, au bord d’une rivière ou d’un lac. Libérons nos têtes de toute les pensées qui nous assaillent sans arrêt et vivons pleinement l’instant présent.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella

Ordre – J 94 du défi 365 jours de photographie zen

Arbres au bord de la rivière
Arbre au bord de la rivière

Ces arbres au bord de l’eau, tels de soldats vaillants fidèles à leur poste, amènent un effet visuel apaisant, autant que l’eau qui accueille leurs reflets. L’ordre et la verticalité de leurs troncs, ainsi que le dépouillement de leurs branches créent une atmosphère zen, un sentiment de reliance entre terre et ciel.

Arbres au bord de la rivière

Si nous voulons instaurer une ambiance de sérénité et d’harmonie dans nos vies, commençons par créer de l’ordre autour de nous. Cela peut se faire à travers des gestes simples, comme, par exemple, ranger nos demeures, classer nos documents, régler nos factures, établir une organisation dans nos tâches quotidiennes… Les effets ne manqueront pas de se faire sentir.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton «J’aime». Votre avis compte pour faire entrer la nature dans certains établissements de soin et espaces sociaux, et leur apporter une touche plus zen.

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira.

Bien à vous

Stella