Les effets bénéfiques de l’art

Aujourd’hui, on peut voir l’art comme un objet de consommation (concerts, albums, musées, spectacles, cinéma…) et l’être humain réduit à un simple consommateur, manipulé par la publicité et par les tendances de mode, par les avis “d’experts” ou “de vendeurs”…

Si telle est votre approche de l’art, vous en tirerez peu de bénéfices, sinon, au mieux, quelques reconnaissances sociales futiles, superficielles et éphémères. Rien de plus!

Si, au contraire, vous entrez en contact avec une œuvre d’art, en tant qu’Être à part entière, avec tout votre vécu, vos expériences, vos besoins actuels, votre façon propre de considérer et d’aimer la vie…, alors, dans ce cas, vous créez un lien d’âme à âme avec l’œuvre en question. Ces liens vivants engagent un véritable dialogue avec votre Être Intérieur et ouvrent des portes vers des compréhensions nouvelles, vers des idées remplies de sens pour vous-mêmes et pour les autres. J’appelle cette approche de l’art “une contemplation active”, car elle sollicite notre perception consciente et exige une certaine activité de réflexion ou une activité spirituelle.

Les bienfaits d’une pratique contemplative de l’art

Jeune femme devant une peinture
1. Procurer un sentiment de détente, d’apaisement de nos pensées et de nos émotions.

L’art nous ramène dans le moment présent avant de nous faire voyager dans le temps ou de nous faire rêver à sa façon. Il sollicite notre disponibilité pour nous offrir en retour un sentiment de bien-être.

Concentrez-vous pendant 5 à 10 minutes sur une photographie ou une peinture qui vous touchent. Observez tous les détails, imaginez que vous êtes à l’intérieur de cette image qui vous interpelle. Oubliez pour un moment toutes vos préoccupations et tâches quotidiennes. Dédiez ce temps entièrement à votre lien avec l’œuvre d’art et à vos perceptions spontanées, émergeantes de l’intérieur. Si vous le souhaitez, mettez en mots votre expérience, en la verbalisant spontanément et en enregistrant votre voix, ou en écrivant quelques phrases dans votre journal créatif.

2. Consoler les peines, calmer la nervosité, éveiller la joie, nous remplir d’enthousiasme.

L’art favorise l’expression des émotions. Il est capable de nous toucher, car l’artiste nourrit son œuvre de ce qu’il ressent et de ce qu’il souhaite communiquer. L’art peut nous émouvoir profondément, car il atteint nos émotions avant même de parler à notre mental. Qui n’a pas été ému par une chanson dont le texte et la musique résonnent en son for intérieur ? Qui n’a pas ri aux éclats en regardant les sketches d’un humoriste ou une une scène de comédie ? Qui ne connaît les bienfaits apaisants des berceuses et des musiques douces ?

Passez quelques minutes chaque jour à écouter de la musique. Expérimentez un état de relaxation avec des musiques douces et caressantes, ou l’effet vivifiant de musiques plus dynamiques, ensoleillantes et rythmées.

3. Aider à se recentrer et à accéder à un niveau supérieur de sensibilité et de perception.

De nos jours l’attention de l’être humain est souvent prise en otage par les problèmes du quotidien, les actualités souvent négatives diffusées par les médias, le tourbillon d’événements extérieurs. Dans cet état de dispersion, l’art vient comme un pont tendu vers notre monde intérieur, vers notre sensibilité profonde.

Voici un exercice facile pour expérimenter ce bienfait de l’art. Contemplez une œuvre d’art floral (un bouquet magnifiquement composé, ou les parterres fleuris d’un jardin). Ramenez votre conscience à l’intérieur de votre être, dans votre cœur, et contemplez l’œuvre depuis ce centre. Soyez attentifs à vos perceptions subtiles sans rien forcer, sans tension. Et même si aucune perception consciente ne remonte à votre esprit, profitez de ce moment simple de communication silencieuse avec les fleurs.

4. Favoriser la concentration et le travail de la mémoire

L’art permet de développer nos capacités intellectuelles et cognitives. Grâce à l’IRM, des chercheurs ont pu constaté les bienfaits de l’art sur le développement cérébral de l’enfant, autant que sur l’épanouissement et la préservation des fonctions cognitives des adultes.

Contemplez pendant 5 minutes une œuvre visuelle (dessin, peinture, sculpture, photographie). Puis, fermez les yeux et essayez de vous rappeler spontanément chaque détails de l’œuvre. Ouvrez les yeux et comparez les éventuels écarts. Vous pouvez faire le même exercice en écoutant une musique de votre choix et en essayant de se rappeler spontanément son air, sa mélodie.

5. Contribuer à l’équilibre personnel

La pratique contemplative d’une œuvre d’art nous oblige à prendre du temps pour nous, à nous assoir et à être à l’écoute de nos ressentis, à observer attentivement en toutes circonstances, à tout moment, même quand on n’est pas devant une œuvre d’art.

Choisissons un objet banal de notre quotidien (ou la vue à travers une fenêtre, un coin de notre chambre…) et considérons l’objet de notre choix comme une œuvre d’art, apportons-lui la même attention contemplative qu’à une création d’un grand maître. Ne soyez pas pressés, prenez votre temps et observez avec attention. Quels bienfaits avez vous tiré de cette expérience?

6. S’ouvrir à d’autres cultures, élargir nos horizons et notre compréhension du monde

Au moins une fois par semaine, osez rechercher et contempler des œuvres d’arts de différents peuples, de différentes cultures et de différentes époques. Quelles sont les questions ou les réflexions que l’œuvre génère en vous? Notez quelque part vos impressions.

Au bout d’un mois (puis, après 3 mois, 6 mois ou 1 an) faites le bilan de votre enrichissement personnel, de votre perception du monde. Qu’avez-vous appris sur vous-mêmes, sur les autres, sur la vie…?

N’oublions pas que notre capacité de percevoir et de recevoir va nourrir notre capacité de produire et de créer.

Les bienfaits d’une pratique artistique créative

Les mains d’un enfant en train de créer

J’appelle pratique créative toute pratique artistique à travers laquelle nous produisons quelque chose. Même en reproduisant une œuvre d’art déjà existante, ou en jouant des musiques écrites par d’autres, en réalité, nous re-créons ces œuvres, nous en faisons notre propre interprétation (plus ou moins fidèle à l’original), nous y mettons notre énergie.

1. Tous les bienfaits de la pratique contemplative sont valables pour la pratique créative.

Le dessin, la peinture, le coloriage thérapeutique, le collage, le modelage font partie des activités créatives les plus relaxantes. La musique et les arts de la scènes (théâtre, danse, chant…), autant que les arts visuels, développent particulièrement le travail de la concentration et de la mémoire. Absolument toutes les pratiques créatives contribuent à l’équilibre personnel, aident à se recentrer, à vivre le moment présent, à accéder à un niveau supérieur de conscience et à élargir son regard et sa compréhension sur le monde.

Une formidable nouvelle! Ce panel de bienfaits va encore s’enrichir car il s’agit cette fois de mettre la main à la pâte.

2. Stimuler et développer nos différents sens

Consultez cet article si vous souhaitez découvrir plus à ce sujet et expérimentez les exercices artistiques qui s’y rapportent .

3. Apprendre à nous dépasser

L’art nous demande parfois à sortir de notre zone de confort pour puiser dans les ressources cachées de notre conscient, autant que de notre inconscient. Ce moteur de dépassement est un moteur de connaissance de soi et de découvertes. Nous connaissons si peu notre véritable potentiel, nos véritables “pouvoirs”. L’être humain, « victime » de son destin, peut se transformer, grâce à une pratique artistique régulière, en un véritable « héros », acteur et créateur de sa vie.

Pour faire l’expérience de ce bienfait de l’art, lancez-vous un défi artistique. Ecoutez votre cœur pour choisir un défi artistique que vous adorerez réaliser. Les possibilités sont innombrables et très personnelles.

Voici seulement quelques suggestions:

  • Écrire une poésie par jour pendant 1 mois pour constituer un recueil de poèmes,
  • Faire un dessin ou une peinture rapide par jour,
  • Photographier un sujet qui vous intéresse (les portraits, les arbres, les portes de maisons…) pendant un mois, trois mois ou un an, pour constituer une collection photographiques,
  • Apprendre un chant ou un morceau au piano par semaine
  • Composer une musique par jour (ou par semaine)

4. Améliorer la confiance et l’affirmation de soi

Ressentir la satisfaction de son travail créatif, aboutir un projet ou réussir un défi artistique qu’on s’est lancé, apporter sa touche personnelle au résultat final… autant d’éléments qui permettent de pendre conscience de notre potentiel et de notre valeur en tant qu’êtres créatifs. L’estime de soi est si importante pour oser aller de l’avant, croire en ses capacités et oser expérimenter sans peur de l’échec.

Osez partager les créations de vos défis artistiques avec les autres: votre famille, vos amis, et pourquoi pas avec le monde entier (via Internet). Signez vos œuvres. Célébrez vos réussites et osez planifier de nouvelles expériences artistiques. Chaque être humain est une étoile dans l’Univers! Chaque être humain a le droit de briller pour éclairer!

5. Favoriser les interactions sociales

Les pratiques artistiques offrent l’occasion de partager des moments précieux autour d’une activité que l’on aime. Ces échanges autour de l’expression et de la créativité sont pleins d’énergie positive et contribuent à la qualité des relations entre les personnes de toute génération, de tout milieu social, de toute culture. Elles créent des liens entre les individus.

Avez-vous déjà fait l’expérience de chanter en chœur?

Si ce n’est pas le cas, osez une expérience de découverte dans ce sens, même si vous n’avez pas l’intention de devenir choriste. Mise à part tous les stages de courte durée (1 à 2 semaines) de chant choral, la plupart des chœurs offrent la possibilité de participer à une ou deux répétitions sans obligation d’engagement, uniquement pour découvrir l’expérience du chant au sein de leur groupe.

Si vous n’avez pas envie de toquer à la porte de votre chœur de quartier (ou tout autre chœur de votre choix), organisez une soirée karaoké entre amis. Sentez l’énergie et le bonheur que cela apporte de chanter ensemble.

Que disent les scientifiques ?

Des recherches universitaires de plus en plus nombreuses, menées par des équipes de chercheurs dans le monde entier, montrent les divers bienfaits de l’art sur la santé de l’être humain.

Toutes ces études convergent vers une découverte commune: l’impact possible de l’art sur le taux de cortisol (hormone inflammatoire) dans le sang et donc, sur le niveau de stress et d’anxiété.

Qu’il s’agisse d’une pratique contemplative de l’art (l’écoute d’une musique enregistrée, ou encore mieux, l’écoute d’une musique vivante lors d’un concert, la contemplation d’une œuvre d’art picturale…) ou bien, d’une pratique artistique active (création visuelle, plastique, jeu instrumental, chant, danse…), le niveau de cortisol dans le sang diminue considérablement.

Voici seulement quelques exemples d’études, pour ceux qui souhaitent avoir des références précises  (de nos jours la liste serait longue, car les bienfaits de l’art ne sont plus un mystère occulte):

Des chercheurs britanniques prouvent que l’écoute d’une musique non-enregistrée, dans le cadre d’un concert, réduit considérablement les hormones du stress.

https://www.researchgate.net/publication/290394614_Attending_a_concert_reduces_glucocorticoids_progesterone_and_the_cortisolDHEA_ratio

D’après l’étude menée par le Professeur Enzo Grossi de l’Université de Bologne: la simple contemplation d’une œuvre d’art peut diminuer significativement le stress et l’anxiété.

Voici le lien vers l’article original en italien: https://torino.repubblica.it/cronaca/2016/04/22/news/_l_arte_riduce_lo_stress_ora_lo_dice_anche_la_scienza-138198056/?refresh_ce

Des chercheurs de l’Université de Drexel, Philadelphie, découvrent qu’une expérience de création artistique, quelle qu’elle soit (d’environ 45 minutes)  entraîne une réduction significative des taux de cortisol (hormone inflammatoire et hormone du stress) dans le sang.


Les résultats de cette études ont été publiées dans le journal Art Therapy  (Journal of the American Art Therapy Association), Volume 33, 2016 – Issue 2.
L’article complet est consultable sur le lien ci-dessous: https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/07421656.2016.1166832#.V2emVzWLSM8

Pourquoi serait-il si important de réduire le niveau de stress?

“Le stress est le cancer de l’esprit” (Frederic Carol)

Le stress déclenche une cascade de réactions dans différents systèmes de notre corps (des réactions hormonales, métaboliques, immunitaires, nerveuses…) et il est en lien direct ou indirect avec de nombreuses maladies. Le stress et l’anxiété accélèrent le vieillissement et agressent les cellules jusque dans les gènes.

“L’art lave notre âme de la poussière du quotidien” (Pablo Picasso)

Si l’art est capable de nous libérer du stress et des tensions, si l’art est capable de nous élever en conscience, si l’art est capable de nous faire vivre la vie de nos rêves ou de cheminer vers cette vie, alors, qu’attendons-nous?
Soyons artistes au quotidien!

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *