Jeu de dessin N°10 – Esprit de synthèse

J’ai créé ce jeu de dessin en réponse à certaines de vos remarques sur le jeu précédent (« Animaux géométriques ») qui a paru trop complexe à certains d’entre vous. En réalité, il s’agit d’une version plus simple du jeu précédent.

« Esprit de synthèse » est plus qu’un jeu de dessin, c’est un exercice de l’esprit pour transformer ce qui nous semble complexe en quelque chose de beaucoup plus simple, quoique réductionniste, afin de pouvoir l’appréhender rapidement et facilement avant de rentrer dans les détails. Il s’agit d’un moyen efficace pour ne pas se laisser arrêter par la barrière de la complexité.

Matériel

  • carnet de croquis ou feuilles individuelles
  • crayon de papier, gomme
  • feutre foncé à pointe fine 
  • règle (facultative)
  • crayons de couleur
    Remarque: tous les jeux sont praticables aussi bien avec du matériel classique (cité ci-dessus) qu’avec un carnet de croquis numérique et des outils digitales. C’est la démarche qui compte.

Exploration

  • Choisissez un modèle avec des formes relativement complexes : un animal, un insecte, un arbre, une statue…
  • Faites abstraction de tous les détails qui composent votre sujet et observez uniquement les grandes formes : une tête ronde ou ovale, un corps en ovale allongé ou en « boite rectangulaire », un tronc rectiligne, une aile triangulaire, etc…
  • Dessinez au crayon (et à main levée) uniquement ces grandes formes géométriques sans rajouter aucun détail.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser la règle pour le rendu final de votre dessin, lors de l’encrage de vos lignes droites au feutre noir.

Pour aller plus loin

– Testez différentes représentations géométriques du même sujet, et pourquoi pas dans différentes positions

– Mettez en couleurs votre création 

– N’hésitez pas à utiliser des couleurs différentes pour les différentes figures géométriques. Osez expérimenter ! Reprenez le dessin si le résultat ne vous satisfait pas.

– Créer différentes versions colorées du même dessin

Partage de quelques créations 

Au-delà du dessin

  • Aujourd’hui, pensons à toutes ces choses devant lesquelles nous nous sommes arrêtées, car elles nous ont paru trop complexes ou demandant trop d’efforts pour être réalisées, que ce soit dans le domaine artistique ou dans notre vie, en général.
  • Avez-vous déjà reculé devant l’apprentissage d’un instrument de musique, ou d’une langue étrangère (car trop laborieux), devant un pépin technique (car la technologie, « ce n’est pas votre tasse de thé »), devant un modèle de dessin qui vous inspire, (mais que vous jugez trop complexe pour se lancer à le peindre), devant une carte d’orientation, devant la barrière d’aborder un inconnu dans la rue, ou que sais-je encore…
  • Faites une liste de toutes ces choses qui vous ont paru trop complexes et face auxquelles vous vous êtes arrêtés.
  • Quel point de votre liste vous procurerait le plus de joie si, soudainement, il devenait accessible et à votre portée ?
  • Arrêtez-vous sur ce point, sortez-le de votre liste de « choses complexes et impossibles », faites une recherche à son sujet et décomposez-le rapidement en quelques grandes formes simples et réductionnistes.
  • Puis, considérez chaque grande forme et décomposez-la en ses formes principales, et ainsi de suite, en allant chaque jour un peu plus loin, pendant au moins une semaine.
  • Faites un schéma, un croquis, une représentation visuelle
  • Faites le bilan au bout d’une semaine : qu’avez-vous appris ou réussi à réalisé en rapport avec le sujet qui vous paraissait trop complexe une semaine auparavant ?

Belle journée
Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *