Si on désire la santé – J 220 / 365 j de photographie zen

Fleurs violettes
Si quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement il est possible de l’aider.
Hippocrate (père de la médecine)

La santé, c’est sans aucun doute notre bien le plus précieux. Notre corps est comme un compagnon fidèle qui nous permet de réaliser tant de choses, de concrétiser nos rêves, voire de nous surprendre avec ses capacités insoupçonnables.

Connaissons-nous suffisamment notre corps et surtout ses liens étroits avec notre esprit ? Prenons le temps d’écouter son langage à travers ses reactions, ses sensations, ou ses symptômes. Qu’est-ce que nous souhaitons améliorer pour notre corps : sa posture, son poids, ses performances, son niveau d’énergie ou de souplesse, son apparence, les fonctions d’un ou plusieurs organes…? Essayons de comprendre les causes des manifestations actuelles ? Puis, cherchons comment cheminer vers les améliorations souhaitées et posons les premiers pas dans ce sens.

Un livre qui pourrait vous aider dans ce travail est celui de Lise Bourbeau « Ton corps dit: « Aime-toi ! ». De façon extrêmement pratique et limpide, l’auteur révèle que tout problème d’ordre physique n’est que le reflet d’un problème sur le plan émotionnel et le plan mental. Soigner seulement le physique ne peut apporter qu’une solution temporaire . Ce livre nous fait prendre conscience qu’il est si important de soigner nos trois corps ( physique, émotionnel et mental) afin de reprendre contact avec notre corps spirituel.

Que la Santé parfaite vous accompagne à chaque instant de votre vie!

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *