Dessiner de notre main non dominante – Jeu n°1

Dessin de la main non dominante

Ce jeu vous permettra de vous débarrasser de la crainte du dessin raté. Les gestes de votre autre main étant peu maitrisés, ainsi que l’impossibilité d’effacer, font que vous êtes obligés d’accepter le dessin tel qu’il vient, même imparfait. Laissez-vous surprendre par ces « créations imparfaites ». Vous serez certainement stupéfaits de leur étonnante expressivité.

Dessin - main non dominante

Matériel 

un feutre à pointe fine,
une feuille blanche (format au choix)

Expérimentation 

  • Choisissez un modèle : une personne de votre famille, un objet, une nature morte…
  • Tenez votre feutre (ou stylo bille) dans votre main non dominante et dessinez ce que vous voyez.
  • Regardez votre modèle plus souvent que votre dessin. Ce n’est pas grave si vos traits sont malhabiles, tremblants ou incertains.

Le but de l’exercice n’est pas de produire un dessin réaliste, mais d’entrainer la coordination entre vos mains et vos yeux.

Pour aller plus loin 

Réalisez une collection thématique (de portraits, ou d’objets, ou de paysages…) dessinée de l’autre main. Par exemple, dessinez de cette façon, les portraits de tous les membres de votre faille, vos amis, vos voisins, des inconnus dans la rue… Compilez au fur et à mesure ces dessins de l’autre main et réalisez un collage thématique ou une installation temporaire (telle une mini exposition) sur le thème de « l’autre main ».

Partage de quelques créations

Au-delà du dessin 

Réflexion

Dessiner ou écrire avec notre main non-dominante est certes une expérience inconfortable, déstabilisante, mais elle favorise le contact avec une dimension plus profonde de nous-même, plus intuitive, souvent ignorée ou sous-développée.

Nous avons tous une partie rationnelle, pratique, dominante, cherchant le contrôle et une partie plus sensitive, affective, imaginaire, intuitive, souvent en retrait, voire inconsciente.

Selon Anne-Marie Jobin, fondatrice de la méthode du Journal Créatif, « l’autre main » nous aide à passer au mode de fonctionnement moins dominant, moins rationnel et moins contrôlant. Elle favorise le passage à un mode de pensée plus intuitif et affectif, plus près de l’imaginaire et de l’enfant intérieur, plus artistique et poétique. Elle nous permet d’avoir accès à un monde plus profond, moins conscient, à ramener du matériel nouveau, inédit.

Beaucoup de personnes sont surprises de ce que leur « autre main » exprime.

Pratique

Pour aller au-delà du dessin, prenez tout d’abord conscience de ces deux parties complémentaires en vous-même (le conscient et l’inconscient, l’extérieur et l’intérieur, la surface et les profondeurs de notre Être).

Ensuite, écoutez ce que cette « autre main » a à vous dire.

Reprenez un de vos dessins réalisés de « l’autre-main » et, toujours en utilisant votre main non dominante, commencez par ajouter des mots clés, des expressions ou des phrases courtes.

Puis, prenez une feuille à part et écrivez de l’autre main ce que votre enfant intérieur voudrait vous dire. Vous pouvez également créer des variantes selon votre besoin du moment :

  • Faites parler un des personnages de vos dessins
  • Ecrivez l’histoire que votre dessin voudrait raconter
  • Ecrivez ce que votre mal de dos (ou tout autre pépin personnel) aurait à vous dire

Laissez les idées couler librement sans les censurer. Seule contrainte : tout comme pour le dessin, écrivez avec votre main non-dominante, peu importe la qualité de votre écriture et la vitesse de remplissage de la page.

En guise de conclusion

En guise de conclusion, je voudrais partager avec vous ce texte de Benjamin Franklin, un beau plaidoyer pour la main non dominante.

PÉTITION ADRESSÉE A TOUS CEUX QUI ONT DES ENFANTS A ÉLEVER
Benjamin Franklin, 1787(?)

« Je prends la liberté de m’adresser à tous les amis de la jeunesse et de les conjurer de diriger leurs regards compatissants sur mon malheureux sort, afin qu’on veuille bien faire justice du préjugé dont je suis la victime.

« Nous sommes deux sœurs jumelles dans notre famille, et les deux yeux de la tête ne se ressemblent pas plus que nous. Ma sœur et moi nous nous accorderions parfaitement ensemble, sans la partialité de nos parents qui font entre nous deux les distinctions les plus humiliantes. Depuis mon enfance, on m’a appris à regarder ma sœur comme si elle était d’un rang plus élevé ; on m’a laissée grandir sans-me donner la moindre instruction, pendant que rien n’a été négligé pour son éducation ; des maîtres lui ont enseigné l’écriture, le dessin, la musique et d’autres, mais si, par hasard, je laissais tomber un crayon, une plume ou une aiguille, j’étais sévèrement réprimandée, et plus d’une fois j’ai été battue pour être gauche et pour manquer de grâces. Il est vrai que ma sœur m’associe à elle dans certaines occasions ; mais elle prétend toujours la supériorité, ne m’appelant que lorsque je lui suis nécessaire, ou seulement pour figurer à côté d’elle.

« Ne croyez pas cependant, messieurs et mesdames, que mes plaintes soient dictées uniquement par un motif de vanité ; non, mon inquiétude a une base plus sérieuse : c’est la coutume dans notre famille que tout le travail pour se procurer la nourriture repose sur ma sœur et sur moi (et, je le dis en confidence à cette occasion, elle est sujette à la goutte, au rhumatisme, à la crampe et à plusieurs autres accidents) ; alors que deviendra notre pauvre famille ? Les regrets de nos parents ne seront-ils pas très grands, d’avoir établi une telle différence entre deux sœurs qui se ressemblent tant ! Hélas ! nous périrons de misère, car il ne sera pas même en mon pouvoir de griffonner une humble supplication pour obtenir des secours, étant obligée d’employer la main d’un autre pour vous faire part de mes chagrins. ».

« Veuillez, messieurs et mesdames, contribuer à rendre mes parents sensibles à l’injustice d’une tendresse exclusive et à la nécessité de distribuer leurs soins et leur affection à tous leurs enfants également.

« Je suis, avec un profond respect, messieurs et mesdames, votre obéissante servante.

« La main gauche. »

Belle journée avec l’exploration des capacités cachées de votre main non dominante pour la plus belle complémentarité des deux. 🙏

Stella

Nouveau défi – 365 jeux d’explorations artistiques

Tenez-vous prêts !
Un nouveau défi s’annonce sur les pages du blogue S’élever par l’art.

La date de départ sera le lundi 27 juillet.

La thématique : 365 jeux d’explorations artistiques

Un sujet aussi vaste que complexe,
aussi amusant que profitable,
aussi créatif que méditatif…
Pour tous les âges et pour tous les talents.


À la fois ludique et pédagogiques.

365 jeux ne veut pas dire 365 jours

Il est possible que ce défi prenne plus d’une année pour son accomplissement, car j’ai décidé de viser non pas la quantité, mais l’approfondissement. Chaque jeu demande des recherches, des tests, des expérimentations de ma part avant de vous le proposer en vous partageant mes expériences et mes créations. Même si je prévois de publier assez fréquemment, je pense vous laisser au moins une journée (entre deux propositions) pour faire vos propres expériences, créer à votre tour et, si vous le souhaitez, partager.

En matière d’art, j’aime la diversité des techniques et la possibilité de choisir celle qui correspondrait le mieux à tel projet ou un tel autre.
Suis-je un peu gourmande en ce qui concerne les explorations artistiques ? Je crois que oui, car j’adore explorer différentes techniques, différents outils et matériaux, différentes thématiques…

Je suis d’esprit joueur et j’aime apprendre et enseigner en jouant. De cette façon, je suis dans une découverte permanente de moi-même, des autres et de la grande Vie.

En quoi va consister ce nouveau défi de 365 jeux d’explorations artistiques ?

J’aimerais commencer ce nouveau défi à travers des jeux d’explorations artistiques par LE DESSIN, car le dessin est à la base de tout. Il est à la racine de nombreuses techniques d’expression artistique.

Par la suite, d’autres thématiques verront jours ( telles que la peinture, le collage, le land Art, la photographie, l’écriture, la musique, et pourquoi pas les matériaux de récupération, les objets du quotidien, ou les créations inspirées d’artistes célèbres…) Ma liste est longue, mais je ne vais pas vous révéler tous les secrets en avance. Je préfère laisser une part de suspense et un terrain de surprises… Pour l’instant partons à l’aventure à travers le dessin.

Comment profiter au maximum de ce défi ?

Impliquez-vous ! Testez ! Expérimentez ! Innovez ! Et partagez !

Si vous souhaitez découvrir et tester différentes techniques artistiques pour enrichir et compléter les vôtres, pour pousser encore plus loin votre créativité, pour trouver votre style, pour stimuler votre curiosité, ou tout simplement pour vous détendre et vous relaxer tout en cultivant vos talents artistiques, vous êtes au bon endroit.

Si vous êtes enseignant ou parent, sans aucun doute, vous trouverez plein de billes artistiques, à la fois amusantes et pédagogiques, pour vos petites têtes blondes.

N’hésitez pas aussi à expérimenter ces activités en famille, autour d’une soirée artistique, par exemple. Et pourquoi pas organiser une fête ou un anniversaire avec des jeux créatifs?

Enfin, n’oubliez pas à partager, que ce soit en commentaire des articles, sur Facebook, en m’envoyant vos créations par e-mail ou ne serait-ce qu’avec vos proches ou des amis de confiance.

Je vous dis à très bientôt avec la première partie de jeux de dessin. En attendant, préparez au moins un crayon HB, un feutre à pointe fine et un carnet de croquis de votre choix. Les matériaux supplémentaires seront complétés pour chaque jeu.

Belle journée

Stella

Célébrer – J 365 du défi 365 jours de photos zen

Citation - célébrer
Plus vous louez et célébrez votre vie, plus il y a de vie à célébrer.
Oprah Winfrey

Chers amis lecteurs,

Aujourd’hui est un jour tout particulier pour moi, car il marque l’accomplissement de mon défi de 365 jours de photographies zen.
Quelle merveilleuse occasion de célébrer 🎉 . Célébrer, remercier, se réjouir d’un accomplissement même minime, est tout aussi important que les efforts fournis pour réaliser nos objectifs.

Alors, aujourd’hui trouvez l’occasion de célébrer ne serait-ce qu’une petite victoire… et partagez ce moment de célébration avec d’autres personnes.

Un an en arrière, j’étais motivée et enthousiaste, certes, mais je ne savais pas encore si j’allais réussir à tenir ma promesse et aller jusqu’au bout de mon défi. Si j’y suis arrivée c’est aussi grâce à vous, à vos commentaires, échanges enrichissants, inspirations partagées…

Maintenant, mon rêve serait de compiler tous ces 365 articles de photographies et d’exercices zen en un seul recueil, pourquoi pas sous la forme d’un e-book, complété d’un format d’impression sur demande.

Certains m’ont posé la question si je pensais faire de nouveaux défis.
La réponse s’est « OUI ». J’en est pris le goût.

Tenez-vous prêts ! Je vous tiens rapidement au courant. Mais en attendant célébrons !

Belle journée d’accomplissements et de célébration !

Stella

La richesse du partage – J 364 / 365 j de photos zen

Citation sur le partager
La créativité est la façon dont je partage mon âme avec le monde.
Brené Brown

Le partage tisse un réseau magique entre les êtres. Plus on partage, plus on possède.
Il y a tant de façons à partager non seulement des biens matériels, mais aussi des services, des connaissances, des astuces, des opportunités, de la créativité…

Aujourd’hui, trouvez un moyen de partager quelque chose avec des gens de votre entourage proche ou lointain, avec des amis ou des inconnus … Soyez attentifs aussi à ce que les gens partagent avec vous. Pour valoriser encore plus leur partage, partagez- le à votre tour.

De mon côté, je voudrais mettre en valeur les partages créatifs de 3 des lecteurs les plus assidus et les plus actifs sur ce blog, qui ont osé partager avec moi leurs créations.

Commençons par les expériences artistiques, pleines de fraîcheur et de spontanéité, de Marie-Hélène Poupin.
Bravo, Mari-Hélène , tu as su tirer profit des exercices créatifs tout en te les appropriants.

En deuxième, je voudrais vous présenter les créations de Veneta. Ce sont des créations délicates et originales en papier découpé. La nature et les couleurs font de son art une joie pour les yeux. Bravo et merci d’égayer la vie avec ces joyeuses créations.

Enfin, je vous présente les photographies de Walter SISTELLI, sensibles et pleines de charme. De véritables photographies zen où l’ambiance se fait ressentir à travers l’image, de façon palpable. Un grand Bravo !

Merci à vous tous qui avez participé, échangé, expérimenté, partagé … Vous êtes tous très talentueux et méritants. Je ne peux que vous encourager à continuer à remplir le monde de beauté et d’harmonie, de paix et d’amour, d’art qui élève les âmes et les consciences.

Belle journée de partages qui élèvent l’être humain vers une meilleure version de lui-même.

Stella

Havre de paix – J 363 / 365 jours de photographie zen

Rendre conscient son inconscient, c’est construire son havre de paix au bon endroit.
Claude – May Waia Nemia 

Comment construire un havre de paix dans nos vies ? Une des clés serait de transformer l’inconscient en conscient, nous connaître de mieux en mieux. Si nous y parvenons, sans aucun doute, nous serions capables de déplacer des montagnes.

Aujourd’hui, cherchons les activités, les endroits, ou les états de conscience qui sont de véritables havres de paix pour nous. Chaque jour, passons un moment dans un de ces havres de paix.

Pour moi, ces endroits magiques ne sont pas toujours des endroits physiques. Ce sont des états, des expériences , des espaces conscients ou inconscients, des lieux pleins d’histoires de sagesse…

Voici une de mes histoires préférées pour retrouver facilement cet état de paix tant recherchée.

Belle journée à toutes et à tous dans votre havre de paix.

Stella

Souvenirs précieux – J 362 / 365 jours de photos zen

Les petits moments d’aujourd’hui deviennent de précieux souvenirs de demain.
Proverbe

Les souvenirs conditionnent énormément notre présent et notre avenir. Savons-nous faire le tri dans nos souvenirs ? Transformer ceux qui nous encombrent pour nous débarrasser d’un poids inutile, et garder précieusement ceux qui nous élèvent pour trouver énergie et réconfort dans les moments d’épreuve.

Aujourd’hui, soyons des « gestionnaires » bienveillants de nos souvenirs, des « ramoneurs » de mémoires. Tout d’abord, choisissez un souvenir désagréable, qui vous pèse, et cherchez à le transformer grâce à votre imagination. Puis, collectionnez autant de bons souvenirs du passé ou des moments du présent pour en faire une boîte magique de souvenirs précieux.

Pensez aux endroits, aux personnes, aux événements … , aux activités qui vous ont fait du bien. Avec certains d’entre eux, créez un collage ou un tableau de vision de « souvenirs précieux », un véritable tableau de gratitude.

Voici un petit partage du mien : extrait de mon séjour dans les Alpes de Haute-Provence

Belle journée de souvenirs précieux

Stella

Pause « bien-être » – J 361 / 365 j de photos zen

Citation
Se mettre en pause, reprendre des forces, prendre le temps…
C’est la sagesse même de la nature.
Anonyme

Au bout d’une semaine dans les Alpes de Haute-Provence, j’ai l’impression d’avoir fait une grande pause dans mes activités routinières. La nature est une batterie extraordinaire qui a cette capacité de recharger mon âme en énergie positive, de reposer mes pensées, de m’aider à me reconnecter à moi-même.

Prendre des pauses c’est utile, mais réfléchissons aussi sur notre façon de remplir ce temps de pause.

Aujourd’hui, faites une liste de toutes les manières inspirantes pour faire une pause dans votre travail: lire, écouter de la musique, nager, écrire dans votre journal intime, se promener dans la nature, faire un sieste, parler avec un ami, dessiner, chanter, prendre des photos, boit un thé, cuisiner un plat favori, écrire une lettre , dire merci à quelqu’un…, ou tout simplement ne rien faire.
Quand vous en ressentirez le besoin, pensez à cette liste et choisissez la pratique qui vous apporterait le plus d’énergie, de relaxation ou, tout simplement, les ressources dont vous auriez le plus besoin à ce moment.

Ci-dessous, mon partage pour une petite pause de bien-être :

Belle journée et n’oubliez pas de faire des pauses qui vous ressourcent.

Stella

Patience ! Ça pousse ! – J 360 / 365 j de photos zen

Citation - arbre
La vigueur d’un arbre se prépare dès sa graine.
Serge Zeller

Que faut-il à une graine pour devenir une magnifique plante verte, une fleur ou un arbre ? Sans aucun doute, il lui faut de quoi s’alimenter et de l’espace pour se déployer.

Pour nos projet, c’est exactement pareil. Nous avons besoin de planter nos efforts dans un sol fertile, puis, de les arroser jour après jour jusqu’à ce que nos projets aient suffisamment de forces pour percer la terre, puis grandir, donner des feuilles, renforcer leurs tiges, leurs branches, se développer, puis donner des fleurs et des fruits.

Aujourd’hui, posons-nous la question : à quelle étape se trouve le développement de nos projets ? Cela nous permettra de mieux les accompagner. Si vous êtes au stade des idées et que votre projet vous semble flou, encore « sous terre », ne vous pressez pas de le faire émerger à la surface. Nourrissez-le pour qu’il prenne les forces nécessaires et percer de lui-même les couches qui le recouvrent.

Regardez cette vidéo time-lapse de la croissance d’un haricot. Puis, visualisez les mêmes étapes pour vos projets.

Belle journée, pleine de patience et de soins aimants pour vos projets.

Stella

La beauté des papillons – J 359 / 365 j de photos zen

Citation sur la beauté du papillon
Nous apprécions la beauté du papillon, mais admettons rarement les changements qu’il a subis pour atteindre cette beauté. Maya Angelou

Les papillons ressemblent tellement à des fleurs ailées qui remplissent nos yeux d’émerveillement et nos âmes de légèreté. J’ai souvent envie de m’arrêter pour les observer. Je crois que l’être humain ressemble beaucoup à un papillon en devenir. On passe par tant d’épreuves, de changements, de transformations avant de développer et de déployer nos ailes, avant d’être capables d’embellir réellement la terre.

Aujourd’hui, osons changer quelque chose pour nous améliorer, osons transformer quelque chose en nous ou dans nos vies. Si vous êtes toujours très sérieux, souriez plus. Si vous êtes toujours pressé(e), posez-vous plus souvent pour observer et écouter. Si vous avez tendance à râler ou à vous plaindre, essayez d’inverser votre attitude et forcez-vous de trouver une multitude de raisons pour remercier la vie.

Pour le plaisir admirez ces quelques papillons, classés comme étant quelques uns des plus remarquables sur la terre:

Belle journée avec tous mes vœux d’émerveillement, de légèreté et de beauté dans vos vies.

Stella

Fait-maison – J 358 / 365 jours de photos zen

Citation - fait-maison
Le bonheur est fait maison.
Anonyme

La possibilité de trouver et d’acheter tout ce dont nous avons besoin dans les magasins de grande surface est, certes, une facilité. Néanmoins, nous oublions que nous sommes capables de produire par nous-mêmes un bon nombre de produits : aliments, vêtements, produits de beauté ou de nettoyage … Avec nos propres produits, nous savons exactement ce que nous y mettons, et le processus même de fabrication apporte paix, satisfaction et une certaine fierté.

Aujourd’hui, testez de fabriquer par vous-mêmes un produit que vous avez l’habitude d’acheter. Recherchez des recettes, expérimentez, personnalisez. Puis, soyez fiers de vos créations artisanales et partagez-les.

Voici un tutoriel qui vous apprendra comment faire soi-même du savon à partir d’huile d’olive et d’huile de coco.

Belle journée autour des produits faits maison.

Stella