Dessine ta vie: comme tu la vois, ou comme tu la veux

Dessins aquarel

J 178 du défi 365 jours de photographie zen

Dessin en pastels gras

Dessiner ! Voilà une pratique qui a autant de bienfaits pour l’esprit, que le sport pour le corps ! En effet, dessiner permet de lâcher prise et de se détendre, d’apprendre à observer ou de faire émerger de nouvelles idées, de clarifier nos pensée et d’exercer notre imagination, de prendre confiance en nous, de mieux connaître notre enfant intérieur et de nous émerveiller de la vie.

Aujourd’hui, prenez vos crayons, ou vos feutres, vos pastels ou ne serait-ce que votre stylo bille et dessinez ce qui vous passe par la tête, ce que vous avez devant vos yeux, ou ce que votre main aura envie de gribouiller même à votre insu.

Si vous souhaitez aller plus loin, voici une ressource intéressante :

« Dessine ta vie ! » – 100 petits exercices d’art-thérapie (par Cécile Fillette).

Ces exercices sont simples et ludiques, accessibles à tous, nul besoin de savoir dessiner. Ils vous aideront à libérer votre potentiel créatif et à savourer le temps présent, faire le point sur vos envies ou regarder d’un œil neuf votre quotidien…

En vous souhaitant plein de belles expériences en dessinant votre vie

Stella


Être reconnaissant

La Tour Eiffel de nuit

J 177 du défi 365 jours de photographie zen

La Tour Eiffel de nuit
« La reconnaissance donne un sens au passé, apporte la paix pour aujourd’hui, et crée une vision pour demain. » Melody Beattie

En ce début du mois de janvier, j’ai vécu des instants qui remplissent mon cœur de reconnaissance. Marcher en rêvassant au bord de la Seine, et contempler les reflets des lumières parisiennes en navigant sur ses flots, tenir la main de mon bien-aimé et s’émerveiller devant la Tour Eiffel à la tombée de la nuit, se réchauffer d’une tisane et de quelques mots doux… autant d’occasion pour dire « MERCI » à la Vie.

Je voudrais ériger la reconnaissance comme une tour lumineuse dans ma vie, comme une arche d’alliance entre mon passé, mon présent et mon avenir, comme une fusée qui monte au ciel à chaque battement de mon cœur.

Aujourd’hui, entraînons-nous à dire sincèrement « merci » sans relâche, autant de fois que possible, au moins une fois chaque heure. La reconnaissance ouvre des portes invisibles que rien d’autre ne peut ouvrir.

Mon partage du jour est le chant «  Thankful » du très beau chœur de jeunes « One Voice Children’s Choir.

Si vous souhaitez découvrir plus de chants de ces merveilleux jeunes, n’hésitez pas à découvrir leurs vidéos sur YouTube. Et si le cœur vous dit d’offrir à quelqu’un leur musique, ou tout simplement les soutenir pour leur talent, vous pouvez aussi commander leur Album CD « Joy ».

Avec toute ma reconnaissance envers vous, chers lecteurs, je vous souhaite une merveilleuse journée pleine de gratitude.

Stella

Votre parole est une baguette magique

Vue sur la mer Noire, reflets du soleil sur les eaux

J 176 du défi 365 jours de photographie zen

« Même ce qui paraît trop beau peut être vrai. Même ce qui paraît trop bon peut durer. Même ce qui paraît trop merveilleux peut se réaliser ». Florence Scovel Schinn

Nous mettons si souvent des barrières à notre vie. Et si nous acceptions que mêmes nos rêves les plus fous, les plus improbables sont possibles et réalisables, toute maladie guérissable, toute erreur réparable, toute abondance accessible comme sous le coup d’une baguette magique… Osons accepter cela au plus profond de nous-mêmes.

En parlant de baguette magique, connaissez-vous la baguette magique la plus efficace au monde ?

C’est notre parole !

Associez la parole à l’action ( même les plus petites actions posées dans le sens de vos rêves) et observez comment la vie collabore avec vous pour réaliser vos désirs constructifs. Prenez garde de demander uniquement ce qui apportera du bien pour vous ou pour les autres.

À cette occasion, je vous invite à découvrir un deuxième petit livre de Florence Scovel Shinn, la suite du livre « Le jeu de la Vie et comment le jouer ». Il s’agit de:

«  Votre parole est une baguette magique »

La version originale est en anglais « Thé Power of the Spoken Word »

Vous y trouverez des conseils précieux quant à l’usage conscient de notre parole pour influencer positivement nos vies et manifester ce dont nous avons le plus besoin: santé, bonheur, amour, pardon, prospérité, succès…

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une excellente journée

Stella

La musique libère l’esprit

Harpe celtique sur le fond d’un ciel bleu

J 175 du défi 365 jours de photographie zen

La musique libère l’esprit des maux qui l’emprisonnent.

Cette harpe celtique me fait penser à une énorme oreille, tendue pour saisir le moindre chuchotement du vent, la moindre vibration de la nature.

Aujourd’hui place à l’écoute et à la musique, et pourquoi pas à la détente et à la relaxation. La musique peut avoir un effet libérateur et apaisant pour notre esprit. Ne nous en privons pas.

Ma ressource inspirante du jour n’est pas si difficile à deviner. Laissez-vous vibrer au son de la harpe d’une très jeune fille – Alisa Sadikova. Je vous propose de découvrir ce petit ange de la harpe à travers cette vidéo.

J’ai découvert très récemment qu’Alisa Sadikova et Isabelle Perrin (une célèbre harpiste française) avaient enregistré un album de Musique Française et Russe pour Harpe(s). Si vous souhaitez découvrir cet album, certains extraits sont en libre accès sur YouTube. Et si vous voulez le commander, ou faire un cadeau à un de vos proches, il est disponible sur Amazone ( en CD ou en téléchargement MP3).

Bien musicalement

Stella

Monter la première marche

Escalier de Versailles et citation

J 174 du défi 365 jours de photographie zen

escalier du château de Versailles

L’escalier est un symbole d’élévation, de progression vers un but qu’on se donne, d’ascension à un étage supérieur. Il me fait réfléchir sur mes propres buts, à petite et à grande échelle, des plus simples aux plus audacieux, voir de ceux qui me paraissent inatteignables.

Avez-vous pensé à dessiner la pyramide de vos buts ? Des plus faciles à réaliser, tout en bas, jusqu’aux plus inaccessibles à vos yeux, au sommet. C’est un bel exercice pour cheminer avec une vision claire dans notre vie et pour manifester ce que nous souhaitons.

Ma ressource du jour

Ma ressource du jour est un cahier interactif. Non, voyons ! C’est plus que cela ! C’est un cahier magique ! Un cahier d’exercices, à remplir chaque jour, pour accomplir quelque chose qui me tient à cœur, mais qui n’est pas si facile, ou bien pour travailler sur un domaine de ma vie que je souhaite faire évoluer, mais qui me résiste.

J’ai choisi pour cela un des cahiers de Lilou Macé de la série « Le défi des 100 jours ».

Ces cahiers nous proposent d’émettre une (ou plusieurs intentions) pour les 100 prochains jours et de cheminer vers l’accomplissement de notre objectif en suivant les exercices proposées pour chaque journée, et en effectuant un bilan chaque soir, tout en remerciant la vie pour les cadeaux reçus sur notre chemin.

Lilou Macé a développé plusieurs de ces cahiers de « Défi des 100 jours », certains avec une thématique spécifique ( « développer votre intuition », « vivre la magie au quotidien», « pour une alimentation consciente », « libérer son rapport à l’argent et vivre son abondance », « trouver sa mission de vie et se réaliser pleinement ».

Pour ma part, j’ai déjà réalisé quatre de ces défis de 100 jours et j’en suis grandement satisfaite et émerveillée de la magie du jeu, qui stimule fortement notre propre investissement dans notre propre vie. En effet, j’en suis tellement satisfaite que je renouvelle l’expérience avec une cinquième saison, cette fois avec le cahier « Trouver sa mission de vie et se réaliser pleinement ».

Si vous sentez que vous stagnez avec un objectif qui vous tient à cœur, n’hésitez pas à tester et à réaliser ne serait-ce qu’une saison de Défi des 100 jours.

Pour ma part, j’aime les défis, car j’aime cheminer vers un idéal, vers une réalité plus grande de moi-même. Alors, j’ai envie de profiter de l’énergie fraîche qu’apportent les premiers jours d’une nouvelle année et de m’y lancer.

En vous souhaitant autant de courage que de joies sur les marchés de vos propres accomplissements, je vous dis à très bientôt.

Stella

S’émerveiller des choses simples

Oiseau au bord de la Seine et citation

Jour 173 du défi 365 jours de photographie zen

Deux oiseaux marchant au bord de la Seine
« Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles, mais par manque d’émerveillement. »
Gilbert Keith Chesterton

Il y a tant de merveilles dans la vie, même dans les choses les plus simples…, mais avons-nous les yeux pour les percevoir ? Même en hiver, lorsque la nature dort profondément et le soleil cache ses rayons derrière les édredons de nuages, même à Paris où la saison froide sans neige ne montre que les os gris de la ville, on peut toujours trouver quelque chose pour s’émerveiller.

Et vous, qu’avez-vous trouvé pour vous émerveiller au cours de la journée ? Si vous avez du mal, regardez la suite de mon article. Peut-être, trouveriez-vous une source supplémentaire d’émerveillement.

Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous le travail d’un de mes photographes préférés, un homme éternellement émerveillé: Vincent Munier. C’est, sans aucun doute, quelqu’un qui a bien compris « le jeu de la vie » , car il vit pleinement ses rêves et n’en démord pas.

Je vous joints une vidéo libre d’accès sur YouTube, pour découvrir ce merveilleux photographe. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, prenez au moins 5 ou 10 minutes pour regarder ne serait-ce qu’un fragment de cette belle vidéo, découvrir le travail de Vincent Munier et vivre quelques minutes d’émerveillement. Et qui sait, peut-être auriez-vous l’envie de la voir en entier sinon tout de suite, en soirée, ou un jour où vous vous sentirez plus libre. C’est difficile d’y rester insensible, car ces photographies vibrent de beauté, d’amour pour la nature, de vécus authentiques et d’un perpétuel émerveillement.

Si vous avez envie d’avoir une trace de l’œuvre de ce photographe dans votre bibliothèque ou si vous cherchez une idée cadeau pour quelqu’un passionné par la nature et la photographie, je vous conseille ces deux ouvrages:

En vous souhaitant une journée et une année pleine d’émerveillement

Stella

Le Jeu de la Vie

Cerf-volant dans le ciel et citation sur la vie

J 172 du défi 365 jours de photographie zen

Aujourd’hui questionnons-nous sur notre rapport au jeu. Sommes-nous trop sérieux ou savons-nous encore jouer avec amour, passion, joie et enthousiasme ?

Ma ressource inspirante du jour est un tout petit livre de Florence Scovel Schinn : «  Le Jeu de la Vie et comment le jouer. » Sa petite taille fait qu’il se lit facilement et rapidement, mais le bénéfice que vous en tirerez est immense. Attendez-vous à quelques miracles si vous osez expérimenter et appliquer ses conseils. Un vrai petit bijou à mettre entre toutes les mains, car il garde des clés magiques pour manifester simplement, efficacement et rapidement ce dont nous avons besoin, tout en apportant beaucoup de compréhension sur ce « Jeu » extraordinaire qu’est la Vie. 

En guise de présentation détaillée, voici une citation de l’auteur, qui nous rappelle que l’art le plus important, celui dont nous sommes tous concernés et que nous devons, à tout prix, maîtriser, c’est l’ART DE PENSER:

«  Penser devrait atteindre à la perfection d’un art. Celui qui arrive à cette maîtrise doit avoir grand besoin de ne peindre sur la toile de son esprit que selon le dessein divin; il peint ses tableaux avec de magistrales touches de puissance et de décision, avec la foi parfaite qu’il n’y a point de pouvoir capable d’en altérer la perfection, sachant qu’ils se manifesteront dans sa vie, l’idéal devenant le réel. Tout pouvoir est donné à l’homme (par la pensée juste) de réaliser son ciel sur la terre et voilà le but du jeu de la vie. »

Florence Scovel Schinn

En vous souhaitant une vie pleine de merveilles

Stella

Bonne Année 2020

Bonne Année

Jour 171 du défi 365 jours de photographie zen

2020 : Une nouvelle année à découvrir, à aimer et à remplir de beauté !
Allons plus loin ! 
Faisons évoluer quelque chose dans nos vies !
Regardons le monde autrement, plus positivement, comme un champs, plein d’opportunités, de possibles, de cadeaux…
Rêvons de nouveaux horizons et partons à leur conquête !
Écrivons de nouvelles histoires, des poésies et des chants pour enchanter notre quotidien !
Cultivons la Joie et le Bonheur durable !
Savourons chaque instant !
Que l’AMOUR, la PAIX, la SANTÉ et la PROSPÉRITÉ soient nos inséparables compagnons de route !

Chers amis lecteurs,

En ce début de l’année 2020, je suis poussée par le désir de faire évoluer différents domaines dans ma vie. Mon défi de 365 jours de photographie zen n’échappe pas à cette impulsion de mon âme.

Alors, dès demain, vous découvrirez bien plus qu’une photographie et un exercice zen du jour. J’ai décidé de vivre plus pleinement mon défi, d’ajouter plus de magie et de cheminer vers plus d’accomplissement dans ma vie.
Pour cela:

  • j’ajouterai à mes photographies une citation positive pour chaque journée ( à savourer, à méditer, à expérimenter ou à partager avec mes proches), et
  • je vous ferai part d’une ressource inspirante par jour : livre, musique, film inspirant, ressource interactive et créative, jeux, histoires ou poésies …
    Autant d’idées et d’outils pour: 
  • nourrir notre propre créativité et celle de nos enfants, 
  • vivre zen au quotidien,
  • savourer un art qui nous élève
  • trouver de merveilleuses idées cadeaux qui influenceront positivement notre vie et la vie de ceux à qui nous les offrirons.

Ma ressource inspirante de la journée est mon tout nouveau « Bullet Journal – My Happy Life ».

En ce début d’année nous sommes nombreux à tenir dans nos mains un tout nouveau journal ou agenda, encore vierge de nos écrits, mais déjà plein de rêves, de projets et de promesses.

Connaissez-vous le principe du « Bullet Journal » ? C’est un système d’organisation et de gestion des tâches. C’est aussi une façon créative d’organiser notre temps, mais aussi nos idées, nos rêves, nos projets, nos objectifs pour l’année, le mois ou la semaine. C’est un concept d’un super-agenda ultra-personnalisable, que vous pouvez moduler à votre image.

Pour moi, il s’agit de un outil qui me permet de vivre plus en conscience, d’ajouter à mon emploi du temps non seulement les événements planifiés, mais aussi des tableaux de vision pour chaque mois ou pour l’année, une liste de gratitude pour chaque semaine, ma roue des priorités, mes buts, le meilleur de chaque semaine … et tant d’autres choses qui me tiennent à cœur. Il m’aide beaucoup à vivre une vie magique et plus consciente. Voici celui que j’ai choisi pour moi, mais il existe tant d’autres modèles. Écoutez votre cœur pour choisir celui qui vous convient et qui vous donnera des ailes en le remplissant.

Alors, en route pour une Merveilleuse Année 2020 !

Bien à vous

Stella

Que faut-il savoir sur le capteur (« la rétine ») de votre appareil photo ?

Ancien appareil rétro avec une pellicule

Qu’est-ce qu’un capteur photographique ?

Capteur numérique
Image par Eugen Visan de Pixabay

Voici la définition de Wikipédia :

Un capteur photographique est un composant électronique photosensible servant à convertir un rayonnement électromagnétique (ultra-violet, visible ou infra-rouge) en un signal électrique analogique. Ce signal est ensuite amplifié, puis numérisé par un convertisseur analogique-numérique et enfin traité pour obtenir une image numérique. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Capteur_photographique)

En réalité, le capteur c’est « la rétine » de votre appareil photo. Il est situé au sein du boîtier. C’est aussi, très souvent, la partie la plus chère à fabriquer. De façon très générale, plus vous augmentez sa taille, plus l’appareil va coûter cher.

Le capteur est une surface sensible à la lumière (dans le passé, on a utilisé à cet effet des plaques de verre, des pellicules, et maintenant on est à l’usage de capteurs numériques). Le capteur comporte des cellules photosensibles qui captent et convertissent les rayons de lumière en charges électriques. Il correspond à la rétine de nos yeux. (Vous croyiez que les capteurs numériques sont une invention du génie humain – rien du tout – on a tout simplement copié la nature). L’image sera ensuite enregistrée sur la carte mémoire, sous la forme d’un fichier numérique (tout comme l’image perçue par l’œil est enregistrée dans des zones spécifiques de notre cerveau).

Qu’est-ce que la définition ?

Image par David Zydd de Pixabay

Les capteurs des appareils photos peuvent différer selon le nombre de cellules photosensibles, ce qui détermine la définition de chaque capteur. La définition se mesure en mégapixels (millions de points). Plus il y a de cellules photosensibles sur le capteur (ou autrement dit, plus il y a de mégapixels), plus l’image sera précise si vous faites des tirages en grandes dimensions.

Lors du choix de votre appareil photo, vous pouvez vous poser la question si son nombre de pixels est suffisant. Tout dépend de l’usage que vous envisagez faire de vos photos. Si vous n’avez pas l’intention de réaliser des impressions de vos photos sur de grands formats, ne vous laissez pas impressionner par le nombre de pixels. Un appareil photo avec un capteur de 12 à 15 mégapixels permet de réaliser des tirages de qualité sur un papier au format 30 x 40 cm.

Un autre paramètre important: le format du capteur

Mise à part la définition, il existe un autre paramètre important caractérisant le capteur : son format (ou la taille de sa surface).

Image par Thomas Baca de Pixabay

Un nombre de pixels important sur une toute petite surface de capteur ne donnera pas le même résultat que le même nombre de pixels sur une plus grande surface. Dans le premier cas, les très nombreux pixels seront serrés comme des sardines. Dans le deuxième cas, ils auront plus de place et les cellules photosensibles capteront la lumière avec plus de précision. (Il en est de même quand on entasse plein de gens dans un petit immeuble ou une ville à taille limitée, mais ceci n’est qu’un aparté). D’où l’importance de la taille (le format) du capteur. Voici un exemple : un compact à 12 mégapixels (avec un tout petit capteur) et un réflexe à 12 mégapixels (avec un capteur plus grand) ne donneront pas la même qualité d’image, car les cellules photosensibles du réflex, ayant plus d’espace sont plus grandes et capteront la lumière avec plus de précision. Ces dernières donneront des images avec moins de bruit et de meilleure qualité générale (de point de vue technique)

Mais voyons quels sont ces différents formats (ou tailles) de capteurs aujourd’hui et en quoi ce paramètre peut-il être important dans votre choix de boîtier.

Les différentes tailles de capteurs ( les différents formats )

Schéma des formats de capteurs numériques

Dans la description technique des différents boîtiers d’appareils photos, vous rencontrez des indications de type : Capteur APS-C, Full Frame (plein format), Micro 4/3, … et vous vous demandez à quoi bon cela correspond-il et quelle importance cela peut-il avoir pour le choix de votre matériel ?!

Voici des éclairages à ce sujet qui peuvent vous être très utiles. Voyons, tout d’abord les trois formats, les plus importants à connaître :

  • Le format 24 x 36 mm, dit encore « plein format » ou « full frame ». Il est disponible sur des boîtiers professionnels de reflexes haut-de-gamme
  • Les formats APS : ce sont des capteurs de taille assez grande, mais plus petite que le plein format
  • APS-H : 1.3 fois plus petit que le plein format (peu présent aujourd’hui).
  • APS-C : c’est le format le plus fréquent aujourd’hui (présent chez la plupart des appareils réflexe et un bon nombre d’hybrides). Il est 1.5 fois plus petit que le plein format
  • Le format Micro 4/3 : 2 fois plus petit que le plein format et de proportion 4/3 et non plus 3/2
  • Il existe plein d’autres formats de capteurs sur les appareils photos compacts et bridges qui sont nettement plus petits, sur lesquelles je ne vais pas m’attarder, du fait que la qualité est nettement moindre par rapport aux capteurs de plus grande taille.

La taille (le format) du capteur a des conséquences sur les images que vous allez prendre, mais aussi sur le choix de votre objectif.

Pourquoi ? Parce que le format du capteur influence la longueur focale apparente.

Qu’est-ce qu’une longueur focale ?

La longueur focale (ou tout simplement « la focale ») est une des caractéristiques principales d’un objectif. Elle se mesure en millimètres et représente la distance qui sépare un sujet situé à l’infini du centre optique de l’objectif.

Longueur focale
Longueur focale et angle de vue

La longueur focale d’un objectif (appelée également « distance focale » ou « focale ») ne changera pas si vous montez le même objectif sur différents appareils. En revanche, la longueur focale apparente changera avec un capteur de format différent, pour un même objectif utilisé (avec une longueur focale constante).

Plus votre capteur est de petit format, plus la focale apparente augmente. Cela veut dire que plus votre sujet sera grossi par rapport à la réalité, alors que l’angle de prise de vue sera, au contraire, diminué.

Admettons que vous souhaitez prendre une photo grand angle (un paysage dans son ensemble d’objets relativement rapprochés dont vous ne pouvez pas vous éloigner beaucoup). Dans ce cas, vous avez besoin d’un objectif à longueur focale courte. Pour les capteurs plus petits que le « plein format », les objectifs grand-angle seront moins grand angle (c’est, donc, un désavantage pour une photo de paysage).

Si vous souhaitez prendre en photo un objet rapproché avec un cadrage plus serré, dans ce cas l’effet de téléobjectif sera potentialisé par un format de capteur plus petit que le « plein format ». C’est, donc, un avantage pour la photo animalière.

Voilà pourquoi le format du capteur peut être un facteur important dans le choix de votre boîtier d’appareil photo et de vos objectifs.

Matériel photo rétro
Image par analogicus de Pixabay

En réalité la longueur focale indiquée sur l’objectif est moins importante que l’angle de vue réel sur votre appareil, une fois l’objectif en place. Prenez en considération le format de votre capteur dans le choix de votre matériel photo (boîtier et objectifs).

Stella Nedelcheva

Temps de pause – J 170 / 365 jours de photographie zen

La Mer Noire
La Mer Noire

La Mer ! Même en hiver quand ses plages sont vides et ses eaux se font peu accueillantes, la mer évoque pour moi les vacances. Elle m’invite à faire une pause, à contempler quelques instants le va-et-vient de ses vagues, à faire le point sur ma vie, à réfléchir sur mes projets. Est-ce pour continuer à naviguer plus en conscience, est-ce pour m’appeler à de nouveaux voyages ?… Quoi qu’il en soit ce temps de pause est souvent nécessaire pour mieux reprendre notre route.

Osons prendre quelques jours de vacances quand nous sentons que cela nous est vraiment nécessaire. Osons briser un peu la routine, pour mieux reprendre nos projets en les faisant évoluer.

Puisque j’applique tous les conseils que je donne à mes lecteurs, moi-aussi, je prendrai quelques jours de pause avec mon défi de 365 jours de photographie zen. Me voilà presque à la moitié de mon parcours, me voilà remplie de nouvelles idées pour faire évoluer cette aventure. 365 jours, c’est long et c’est facile de entrer dans une routine. Mais non ! Justement, faisons de ce défi une opportunité de s’élever par l’art encore plus active, plus inspirante et plus passionnante ! 

Alors, rendez-vous dans dix jours avec la suite du défi de 365 jours de photographie zen qui vous réserve quelques surprises !

Si vous aimez ces photos, votez pour elles en cliquant sur le bouton «J’aime».

N’hésitez pas à partager ce court article avec quelqu’un qui s’en réjouira !

Bien à vous

Stella