Une excellente connexion – J 223 / 365 j de photos zen

Grands arbres conifères cachant le mont Shasta enneigé, en arrière plan

Il existe dans la nature un réseau de connexion époustouflant. Nous en sommes peu conscients, car nous considérons souvent les autres formes de vie (fleurs, arbres, oiseaux, papillons, fourmis ou verres de terre…) comme inférieures à l’espèce humaine. Il y a, pourtant, une intelligence au-delà de notre conscience humaine qui a établi des voies de communication, d’interaction et de connexions fines, variées et complexes entre tous les êtres de la nature.

Vivons notre journée dans cette conscience. Posons des questions à la vie, aux autres espèces de la nature que nous croisons sur notre chemin : «  Qu’ont-ils à nous apprendre, à nous communiquer pour que nous puissions grandir en conscience ? » Restons humbles et ouverts d’esprit pour apprendre.

Et pourquoi pas, lisons un livre à ce sujet ou regardons un film, un reportage… Voici une référence passionnante :

« Le réseau secret de la nature » de Peter Wohlleben

La présentation du livre en quatrième de couverture est assez parlante. C’est pourquoi, je vous la cite : « Saviez-vous que les arbres contribuent à la formation des nuages ? Que les loups peuvent modifier le cours des rivières ? Que le sort du sanglier dépend du ver de terre ?
Dans la nature, tout est lié – comme les rouages d’une grande horloge. Aussi la moindre modification a-t-elle des répercussions insoupçonnées. Observateur scrupuleux et conteur passionné, Peter Wohlleben nous dévoile ces liens subtils qui unissent animaux et plantes, forêts et rivières, montagnes et climat…
Il nous met aussi en garde contre une intervention humaine imprudente dans cette mécanique dont nous ne maîtrisons pas tous les ressorts : les meilleures intentions du monde peuvent produire des catastrophes. »

Si vous avez peu de temps pour lire, regardez au moins cette courte vidéo sur YouTube:

En vous souhaitant une très belle journée connectée aux trésors de la nature

Bien à vous

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *