Réconfort – J 273 du défi 365 jours de photographie zen

La Seine au printemps
L’art et la nature sont ma consolation et ma liberté, mon stimulant parfois, mon réconfort toujours.
Stella Anderle

Qui n’a jamais eu besoin de réconfort ou de consolation, de quelque chose qui lui redonne force et courage et allège son fardeau ?

Souvent, ce sont des choses simples qui nous apportent cette énergie douce et bienveillante qui nous apaise et nous redonne un nouveau souffle pour continuer notre route. Parfois un sourire du cœur, d’autres fois des paroles consolatrices, la présence d’un proche ou d’un ami, une musique, ou un rayon de soleil, le chant des oiseaux ou l’air frais du matin…

Aujourd’hui, prenons conscience quelles sont nos source de réconfort ? Auprès de qui ou de quoi recherchons-nous cette énergie magique quand nous en avons besoin ? Quelle est notre façon spécifique pour offrir du réconfort aux autres ?

Pour ma part, j’ai conscience d’avoir deux sources de réconfort : une extérieure et une intérieure. Ma source extérieure est représentée essentiellement par la nature et la présence bienveillante de mes proches. Ma source intérieure est inexplicable. C’est une communication intérieure, jusqu’à la communion, avec une réalité plus grande de moi-même, une Présence, proche et profonde à la fois. Mon chemin le plus court vers cette Présence reste, pour ma part, l’art et la musique.

Quelques jours auparavant j’ai voulu exprimer mon besoin de réconfort en musique, en improvisant, cette fois à la harpe. Alors, je partage avec vous cette courte improvisation en toute simplicité.

Belle journée, douce et réconfortante

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réponse sur “Réconfort – J 273 du défi 365 jours de photographie zen”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *