Que faut-il savoir sur le capteur (« la rétine ») de votre appareil photo ?

Qu’est-ce qu’un capteur photographique ?

Capteur numérique
Image par Eugen Visan de Pixabay

Voici la définition de Wikipédia :

Un capteur photographique est un composant électronique photosensible servant à convertir un rayonnement électromagnétique (ultra-violet, visible ou infra-rouge) en un signal électrique analogique. Ce signal est ensuite amplifié, puis numérisé par un convertisseur analogique-numérique et enfin traité pour obtenir une image numérique. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Capteur_photographique)

En réalité, le capteur c’est « la rétine » de votre appareil photo. Il est situé au sein du boîtier. C’est aussi, très souvent, la partie la plus chère à fabriquer. De façon très générale, plus vous augmentez sa taille, plus l’appareil va coûter cher.

Le capteur est une surface sensible à la lumière (dans le passé, on a utilisé à cet effet des plaques de verre, des pellicules, et maintenant on est à l’usage de capteurs numériques). Le capteur comporte des cellules photosensibles qui captent et convertissent les rayons de lumière en charges électriques. Il correspond à la rétine de nos yeux. (Vous croyiez que les capteurs numériques sont une invention du génie humain – rien du tout – on a tout simplement copié la nature). L’image sera ensuite enregistrée sur la carte mémoire, sous la forme d’un fichier numérique (tout comme l’image perçue par l’œil est enregistrée dans des zones spécifiques de notre cerveau).

Qu’est-ce que la définition ?

Image par David Zydd de Pixabay

Les capteurs des appareils photos peuvent différer selon le nombre de cellules photosensibles, ce qui détermine la définition de chaque capteur. La définition se mesure en mégapixels (millions de points). Plus il y a de cellules photosensibles sur le capteur (ou autrement dit, plus il y a de mégapixels), plus l’image sera précise si vous faites des tirages en grandes dimensions.

Lors du choix de votre appareil photo, vous pouvez vous poser la question si son nombre de pixels est suffisant. Tout dépend de l’usage que vous envisagez faire de vos photos. Si vous n’avez pas l’intention de réaliser des impressions de vos photos sur de grands formats, ne vous laissez pas impressionner par le nombre de pixels. Un appareil photo avec un capteur de 12 à 15 mégapixels permet de réaliser des tirages de qualité sur un papier au format 30 x 40 cm.

Un autre paramètre important: le format du capteur

Mise à part la définition, il existe un autre paramètre important caractérisant le capteur : son format (ou la taille de sa surface).

Image par Thomas Baca de Pixabay

Un nombre de pixels important sur une toute petite surface de capteur ne donnera pas le même résultat que le même nombre de pixels sur une plus grande surface. Dans le premier cas, les très nombreux pixels seront serrés comme des sardines. Dans le deuxième cas, ils auront plus de place et les cellules photosensibles capteront la lumière avec plus de précision. (Il en est de même quand on entasse plein de gens dans un petit immeuble ou une ville à taille limitée, mais ceci n’est qu’un aparté). D’où l’importance de la taille (le format) du capteur. Voici un exemple : un compact à 12 mégapixels (avec un tout petit capteur) et un réflexe à 12 mégapixels (avec un capteur plus grand) ne donneront pas la même qualité d’image, car les cellules photosensibles du réflex, ayant plus d’espace sont plus grandes et capteront la lumière avec plus de précision. Ces dernières donneront des images avec moins de bruit et de meilleure qualité générale (de point de vue technique)

Mais voyons quels sont ces différents formats (ou tailles) de capteurs aujourd’hui et en quoi ce paramètre peut-il être important dans votre choix de boîtier.

Les différentes tailles de capteurs ( les différents formats )

Schéma des formats de capteurs numériques

Dans la description technique des différents boîtiers d’appareils photos, vous rencontrez des indications de type : Capteur APS-C, Full Frame (plein format), Micro 4/3, … et vous vous demandez à quoi bon cela correspond-il et quelle importance cela peut-il avoir pour le choix de votre matériel ?!

Voici des éclairages à ce sujet qui peuvent vous être très utiles. Voyons, tout d’abord les trois formats, les plus importants à connaître :

  • Le format 24 x 36 mm, dit encore « plein format » ou « full frame ». Il est disponible sur des boîtiers professionnels de reflexes haut-de-gamme
  • Les formats APS : ce sont des capteurs de taille assez grande, mais plus petite que le plein format
  • APS-H : 1.3 fois plus petit que le plein format (peu présent aujourd’hui).
  • APS-C : c’est le format le plus fréquent aujourd’hui (présent chez la plupart des appareils réflexe et un bon nombre d’hybrides). Il est 1.5 fois plus petit que le plein format
  • Le format Micro 4/3 : 2 fois plus petit que le plein format et de proportion 4/3 et non plus 3/2
  • Il existe plein d’autres formats de capteurs sur les appareils photos compacts et bridges qui sont nettement plus petits, sur lesquelles je ne vais pas m’attarder, du fait que la qualité est nettement moindre par rapport aux capteurs de plus grande taille.

La taille (le format) du capteur a des conséquences sur les images que vous allez prendre, mais aussi sur le choix de votre objectif.

Pourquoi ? Parce que le format du capteur influence la longueur focale apparente.

Qu’est-ce qu’une longueur focale ?

La longueur focale (ou tout simplement « la focale ») est une des caractéristiques principales d’un objectif. Elle se mesure en millimètres et représente la distance qui sépare un sujet situé à l’infini du centre optique de l’objectif.

Longueur focale
Longueur focale et angle de vue

La longueur focale d’un objectif (appelée également « distance focale » ou « focale ») ne changera pas si vous montez le même objectif sur différents appareils. En revanche, la longueur focale apparente changera avec un capteur de format différent, pour un même objectif utilisé (avec une longueur focale constante).

Plus votre capteur est de petit format, plus la focale apparente augmente. Cela veut dire que plus votre sujet sera grossi par rapport à la réalité, alors que l’angle de prise de vue sera, au contraire, diminué.

Admettons que vous souhaitez prendre une photo grand angle (un paysage dans son ensemble d’objets relativement rapprochés dont vous ne pouvez pas vous éloigner beaucoup). Dans ce cas, vous avez besoin d’un objectif à longueur focale courte. Pour les capteurs plus petits que le « plein format », les objectifs grand-angle seront moins grand angle (c’est, donc, un désavantage pour une photo de paysage).

Si vous souhaitez prendre en photo un objet rapproché avec un cadrage plus serré, dans ce cas l’effet de téléobjectif sera potentialisé par un format de capteur plus petit que le « plein format ». C’est, donc, un avantage pour la photo animalière.

Voilà pourquoi le format du capteur peut être un facteur important dans le choix de votre boîtier d’appareil photo et de vos objectifs.

Matériel photo rétro
Image par analogicus de Pixabay

En réalité la longueur focale indiquée sur l’objectif est moins importante que l’angle de vue réel sur votre appareil, une fois l’objectif en place. Prenez en considération le format de votre capteur dans le choix de votre matériel photo (boîtier et objectifs).

Stella Nedelcheva

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réponse sur “Que faut-il savoir sur le capteur (« la rétine ») de votre appareil photo ?”

  1. Dommage que je n’aie pas trop le temps, mais ton topo m’intéresserait bien… Merci.
    J’ai l’impression que, comme les disques vinyls, la photo argentique revient en force… J’ai bien fait de garder mon Canon AE1 Program…
    Bonne fin d’année ! God bless you.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *