Merveilles de tissus – J 295 / 365 jours de photos zen

La peau se souvient. Nous sommes des êtres de tissu.
Éric Fottorino

Il y a tant de richesse dans les textures que la nature fabrique. On dirait que les textures sont à elles-mêmes un langage sensoriel infini dont nous ne prenons que partiellement conscience. Nous portons des vêtements, des matières au contact de notre peau de façon inconsciente. Nous entrons plein de fois en contact avec le monde par le toucher, mais combien de fois le faisons-nous en pleine conscience ? Et pourtant, le langage des matières est d’une richesse époustouflante. Quel génie d’Artiste a pu concevoir autant de variété et de sensibilité ? Comme l’a si bien dit Carl Sagan, « dans le tissu de l’espace comme dans la nature de la matière, figure en tout petit, la signature de l’Artiste. »

Exercice du jour

Aujourd’hui, prenons conscience de la richesse des textures qui nous entourent. Ressentons leurs particularités, leurs énergies. Quelles sont celles qui vibrent le plus en harmonie avec nous ( les bois rugueux ou lisses, les tissus en coton ou en lin, les plis délicats des pétales des fleurs, ou la fluidité et la douceur de l’eau, l’onctuosité d’une crème ou les bulles d’une boisson gazeuse pétillante… ? Quels tissus avons nous envie de porter et de mettre en contact avec notre peau ( des fibres synthétiques ou naturelles, de la laine, du coton, du lin … ?)

Et si vous êtes passionnés d’expériences artistiques créatives, commencez une collection de tissus et de matières de différents types ( de petits ou grands échantillons) que vous pourriez intégrer dans vos créations, en les utilisant dans vos collages ou comme modèles à reproduire, à simuler en dessin ou en peinture…

Enfin, je partage avec vous un livre d’histoires pour petits ou grands qui m’ inspiré profondément : «  Secrets d’étoffes » de Claude Fauque et Anne Lascoux. Vous y découvrirez à travers des contes courts comment fil et tissu, quenouille, pelote et aiguille dévoilent le monde.

Belle journée dans l’art de l’apprécier dans toute sa richesse sensorielle.

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *