Jeu de dessin N°20 – Dessins stylisés

Ce jeu développe l’esprit de synthèse et la créativité. Il nous permet également de chercher l’expressivité dans nos dessins à travers la simplicité.

Matériel :

  • Un carnet de croquis ou plusieurs feuilles,
  • Crayon de papier et gomme
  • Couleurs : au choix, crayons de couleurs, ou feutres, pastels, peinture, papier de construction de différentes couleurs …

Expérimentation :

Après avoir pratiqué des dessins réalistes dans le jeu précédent, réalisons, aujourd’hui, autant de dessins stylisés que possible du même sujet que vous avez choisi de représenter dans le jeu “Dessiner avec précision”. Pour moi, ce sera l’œil humain.

Si vous n’avez pas fait le jeu précédent, choisissez simplement un sujet au hasard (une fleur, un arbre, un animal, un objet…) et lancez-vous directement dans le jeu de dessins stylisés . Néanmoins, expérimenter avec le dessin réaliste me semble tout aussi important pour pouvoir faire des choix de stylisation plus conscients. De plus, vos dessins stylisés gagneront en authenticité.

Mais, tout d’abord …

Que veut dire le mot styliser ?

D’après le Dictionnaire Larousse, styliser c’est « interpréter une forme naturelle en la simplifiant ou en la modifiant à des fins esthétiques ».

Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL) nous apporte encore plus de précisions à travers ses différentes définitions :

  • « Représenter un objet en régularisant, simplifiant ses formes, en le réduisant à des caractères les plus typiques ou en lui donnant une configuration schématique, conventionnelle, à des fins décoratives, esthétiques. »
  • « Faire ressortir les lignes principales de quelque chose en estompant les détails. »
  • « Donner à quelque chose une expression concise, une portée universelle, en se limitant aux traits essentiels… »

Ces quelques définitions nous apportent déjà plein d’idées pour démarrer nos expérimentations de stylisation.

Quelques pistes à explorer pour styliser vos dessins :

  • Simplifiez les formes et les contours
  • Transformez les formes organiques en formes géométriques ou vice-versa
  • Transformez ou exagérez certains éléments
  • Remplacez les détails réalistes par des détails décoratifs (imaginaires)
  • « Aplatissez » votre dessin en enlevant les ombres, les volumes, les textures au profit d’une représentation plus graphique. Vous pouvez aussi représentant les ombres et les textures de façon schématique (non réaliste) par des petits traits ou des points…
  •  Réduisez (simplifier) la palette de couleurs. (Par exemple, utilisez seulement deux couleurs, au lieu de 8)
  • Ajoutez de l’abstraction pour créer une représentation purement symbolique

Pour aller plus loin :

  • Changez de sujet
  • Changez d’outils ( expérimentez la peinture ou les feutres, l’encre ou le collage…)
  • Dessinez directement une multitude de variantes stylisées de votre nouveau sujet sans passer par l’étape du dessin réaliste
  • Créez quelques versions en couleurs

Au-delà du dessin :

Les représentations stylisées tendent à s’adresser au plus grand nombre de personnes, à faire passer des messages universels. D’après certaines études, nous nous identifions plus facilement dans un personnage stylisé que dans un personnage réaliste. Nous voyons dans les personnages réalistes quelqu’un d’autre (sauf s’il s’agit de notre propre portrait réaliste). Les personnages stylisés, tout en ayant leurs caractéristiques, sont des représentations plus généralistes, moins précises. De cette façon, ils invitent un plus grand nombre de personnes à s’y identifier ou à se les réapproprier à leur façon. Même si ce n’est pas une règle absolue, cela s’avère valable pour la majorité des êtres humains.

Aujourd’hui, pensons aux personnages préférés de notre enfance. Quels sont ou quels ont été ces héros de livres ou de dessins animés auxquels nous portons, peut-être encore, une certaine affection ? Leur représentation est-elle hautement réaliste ou plutôt stylisée ? Observons comment leurs qualités ou leurs faiblesses résonnent en nous ?

Pour ma part, mes personnages préférés, Fifi Brin d’Acier et le Petit Prince, m’accompagnent toujours intérieurement. Ils me connectent à mon enfant intérieur. Il m’arrive de repenser à eux avec un grand sourire et je ne manque pas de ressentir leur souffle de fraicheur, d’espièglerie, de créativité, d’authenticité, de sagesse… dans plein de situations de ma vie.

Le personnage du Petit Prince est, à l’origine, un dessin très stylisé, voire minimaliste. Quant à Fifi Brin d’Acier, j’ai rencontré ce personnage à travers un livre jeunesse assez ancien où sa représentation était tout aussi simple que celle du Petit Prince. Par la suite, j’ai retrouvé Fifi dans des interprétations pour le cinéma et plein d’autres versions, mais ma toute première rencontre avec ce personnage était la plus marquante, la plus universelle et la plus proche de cet enfant épris de liberté et de créativité que j’étais, et que je pense être encore aujourd’hui.

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses sur “Jeu de dessin N°20 – Dessins stylisés”

  1. Super intéressant ! Je suis contente d’être tombée sur cet article car ma fille dessine beaucoup de cette façon. Je vais pouvoir lui expliquer que ça s’appelle dessin stylisé et lui faire voir ces conseils. Merci du partage !

    1. Merci Vero, pour ce partage. En effet, les enfants dessinent énormément de leur imagination et dans un langage stylisé, très symbolique. Plus tard, certains adultes et certains artistes choisissent consciemment à garder et à développer c3 langage visuel. Très bonne journée. Stella

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *