Jeu N°19 – Dessiner avec précision

Ce jeu aiguise énormément le sens de l’observation et améliore la coordination œil – main. Il sollicite également notre capacité de représenter quelque chose avec précision et finesse. Il nous demande de nous appliquer et de faire un certain effort de concentration soutenue.

Matériel :

  • Un carnet de croquis ou plusieurs feuilles,
  • Crayon de papier et gomme
  • Au moins deux autres médiums de votre choix : stylo bille, feutre, pastel, fusain …  
  • Une photo de référence du sujet que vous allez dessiner

Exploration :

Aujourd’hui, essayez de dessiner un objet ou un sujet de votre choix avec autant de précision que possible, à la manière des réalistes.

De mon côté, j’ai choisi de représenter l’œil, car il y a tant de détails fascinants dans cette toute petite partie du corps humain.

  • Commencez par esquisser légèrement votre sujet au crayon graphite. Pour cette première étape n’hésitez pas d’utiliser la gomme si besoin.
  • Essayez de respecter les proportions
  • Apportez les ombres, les différentes valeurs de lumière (à l’aide de plusieurs couches de graphite, ou de hachures plus ou moins serrées pour le travail au stylo bille ou au feutre).
  • Enfin, dessinez les petits détails, les textures
  • Reportez-vous régulièrement à la photographie de référence
  • Voici quelques différentes photos de référence si vous choisissez également à dessiner l’œil humain et si vous n’avez pas de modèle vivant à votre disposition. Même s’il n’y a rien de mieux que de dessiner d’après des modèles vivants.

Pour aller plus loin 

  • Reprenez le jeu avec au moins deux autres médiums différents (de préférence deux médiums avec lesquels vous n’êtes pas très à l’aise, ou vous n’avez pas l’habitude d’utiliser pour dessiner). Pour ma part, j’ai choisi le stylo et le marqueur (en diluant son encre à certains endroits).
  • Sentez vous libres d’explorer autant que vous voulez, même avec plus de deux médiums supplémentaires.
  • Ne vous attachez pas au résultat.
  • Jouez le jeu, amusez-vous et soyez curieux de ce qui en sortira

Au-delà du dessin

Comment vous sentez-vous quand il s’agit d’accomplir une tâche avec un maximum de précision ? Êtes-vous tendu, angoissé ou plutôt passionné par ce type d’activités ?

Aujourd’hui, entrainons-nous à observer un maximum de détails sur des sujets de notre choix. Ouvrons grand les yeux surtout sur les sujets qui nous intéressent et qui font partie de nos domaines d’intérêt.

En réalité, quand nous observons avec intensité, nous entrons dans un état contemplatif. La contemplation n’est pas une vague divagation de l’esprit, mais un état de concentration intense sur un sujet qui nous intéresse et sur lequel nous fixons notre attention. L’art (que ce soit le dessin, la peinture, la sculpture, la musique, l’écriture…) est un terrain très propice à la contemplation.

Avez-vous déjà eu la sensation, après une activité artistique, exigeant toute votre attention, d’en sortir comme « régénéré(e) de l’intérieur », comme après avoir pris un bon bain ? Ou encore, avez-vous expérimenté cette sensation, étrange et douce à la fois, d’en revenir sur terre comme si vous aviez fait un voyage lointain sur une autre planète ?

Si oui, vous avez déjà expérimenté l’état de contemplation à travers une activité artistique.

Si non, peut-être avez-vous du mal à lâcher les préoccupations du quotidien, ne serait-ce que pendant un lapse de temps, et de donner toute votre attention à cette dimension intérieure de vous-mêmes qui peut vous apporter tant si seulement vous lui laissiez une fenêtre ouverte. Et cette fenêtre ouverte c’est notre attention, notre concentration, libérée des attaches de nos préoccupations, obligations quotidiennes, problèmes …, et placée entièrement sur des sujets qui nous élèvent.

En vous souhaitant une belle journée dans le moindre détail !

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses sur “Jeu N°19 – Dessiner avec précision”

  1. Merci pour cet exercice ! Je comprends tout à fait ce dont tu parles quand tu mentionnes l’état contemplatif, je l’ai déjà vécu. Pendant un instant on s’oublie et on est dans son dessin à 100%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *