Jeu de dessin N°16 – Loto des expressions

Matériel

  • Carnet de croquis ou feuilles individuelles
  • Crayon de papier
  • Feutre foncé à pointe fine ou stylo bille 
  • Couleurs: crayons ou pastels ou peinture…
    Remarque: tous les jeux sont praticables aussi bien avec du matériel classique (cité ci-dessus) qu’avec un carnet de croquis numérique et des outils digitales. C’est la démarche qui compte.

Exploration

  • Dessinez une forme de visage, toute simple. Cela peut être un rond ou un ovale, ou, pourquoi pas, un masque de la forme de votre choix.
  • Sur des papiers prédécoupés, écrivez des adjectifs qui expriment des états émotionnels ou des sentiments. Commencez  avec des mots courants simples (calme, joyeux, souriant, triste, en colère, surpris, effrayé…)
  • Une fois votre liste complétée, tirez un mot au hasard. (Je vous suggère d’écrire vos mots sur  de petits papiers et d’en tirer un, comme dans un jeu de loto)
  • Quand vous avez votre mot, ne vous lancez pas tout de suite dans le dessin, sauf si vous êtes très sûr. Avant de dessiner l’expression correspondante, deux possibilités s’offrent à vous :
  • Vous pouvez soit mimer l’émotion et prendre une photo de vous-même avec la mimique correspondante (une selfie, ou une photo à l’aide de vos partenaires de jeu)
  • Ou bien, vous pouvez rechercher sur Internet une photo qui correspond à l’émotion en question. Voici quelques sites de photos libres de droits : Pixabay.com, Unsplash.com, Pexels.com
  • Sur les photos, observez tous les principaux traits du visage : la direction des sourcils, la déformation des yeux, de la bouche et éventuellement du nez, les rides tout autour…
  • Enfin, dessinez l’expression en quelques traits (pas besoin de faire un portrait hyper-réaliste). Quelques traits devraient suffire pour représenter l’émotion que vous avez tiré au loto.

Pour aller plus loin

  • Essayez d’élargir autant que possible votre liste pour créer un répertoire très varié (plus que vous ne pourriez en illustrer en une seule session de ce jeu). Cherchez des mots plus subtils, plus précis (exalté, riant aux éclats, choqué, bouche bée, anxieux, angoissé, mélancolique, dégouté, répugné, distant, méfiant, méditatif, amoureux, rêveur, pensif, pleurnichard, amusé, moqueur …)
  • Suivez les étapes de la première partie du jeu
  • Mettez de la couleur dans vos dessins. Ne dit-on pas : « rouge de colère », « avoir une peur bleue », « rire jaune » (rire de façon un peu forcée), « vert de rage », « faire grise mine », « broyer des idées noires », « voir la vie en rose » …
  • Mélangez les traits de deux expressions différentes ( par exemple la bouche d’un visage souriant et les yeux d’un visage surpris…)

Au-delà du dessin 

Lassos multicolores

Si vous deviez classer vos mots de sentiments et d’émotions dans trois colonnes (neutres, positifs et négatifs), laquelle de vos trois colonnes sera la plus longue ?

Je me suis aperçue avec le temps que c’est bien souvent la troisième – celle qui exprime les états d’âme négatifs. C’est aussi celle qui ride le plus le visage.

Si c’est votre cas, efforcez-vous de compléter vos colonnes d’états d’âme positifs ou neutres, en cherchant plus de mots pour décrire ces états. Ce n’est pas si facile, mais ils existent (enthousiaste, apaisé, relaxé, bienveillant, compatissant, satisfait, victorieux, curieux, reconnaissant…)

Efforcez-vous d’illustrer quelques-uns de ces mots. Vous vous apercevrez que ce n’est pas toujours facile de faire reconnaitre ces états d’âmes seulement par les expressions faciales. Serait-ce parce qu’ils rident peu les visages ?

Observons-nous et observons les autres

Observez vos ressentis pendant ce jeu. Comment vous êtes-vous senti en dessinant les états d’âme positifs et les états d’âme négatifs ? Pour ma part, j’ai l’impression de ressentir les émotions que je dessine, comme si je les attirais à moi par ma pensée et ma concentration fixée sur elles de façon prolongée.

En effet, rien d’étonnant, car nos pensées, notre attention, notre concentration sont comme des « lassos » que l’on envoie dans une direction donnée (souhaitée ou indésirable). Plus nous nous concentrons sur des aspects négatifs, indésirables de la vie, plus nous les attirons à nous et nous les laissons agir dans notre monde intérieur, voire extérieur.

La bonne nouvelle est que nous sommes le maître de ce « lasso ». Nous sommes capables de diriger nos pensées consciemment vers ce que nous souhaitons attirer à nous. Plus encore, nous sommes capables de prendre conscience des émotions qui nous traversent et des sentiments qui nous habitent pour les entretenir ou les transformer. Eh oui, je sais, ce n’est pas si facile, car les émotions sont comme des chevaux puissants, parfois difficiles à contrôler. Néanmoins, tout comme il est possible de dompter un cheval sauvage, il est possible de maîtriser et de transformer nos émotions. Cela commence par ce temps d’arrêt et de recul sur nous-mêmes et les autres, un temps de prise de conscience. Puis, un moment de choix.

En vous souhaitant une très belle journée, pleine de choix qui vous gardent jeunes et vous portent haut, là où sont vos plus beaux rêves.

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

3 réponses sur “Jeu de dessin N°16 – Loto des expressions”

    1. Oui, Marie, en effet, il peut aider à tout âge. Parfois, il faut adapter un peu les jeux selon son public. On peut simplifier pour les plus jeunes enfants et complexifier pour les plus grands et les adultes. Ce qui est sûr, c’est que notre conscience émotionnelle peut grandir et s’approfondir à tout âge, afin que nous ne soyons pas victimes à nos propres émotions ou celles des autres, mais arriver à une veritable maîtrise consciente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *