Comment cultiver une créativité authentique ?

Pendant cette semaine, tout en cherchant l’efficacité dans mon entraînement de designer graphiste, tout en me focalisant sur la maîtrise de plus en plus approfondie des logiciels graphiques (Photoshop et Illustrator), j’avais besoin de prendre quelques bols de créativité libre et authentique. J’avais besoin de sortir des codes “du bon étudiant”, de changer d’outils, d’arrêter de me «  nourrir » exclusivement des « tendances à la mode », d’arrêter d’imiter les autres (même s’il s’agit des plus grands , des plus compétents, des plus reconnus dans le domaine de mes études…). Pour quelques instants j’avais tout simplement besoin d’être moi-même et de vivre ma créativité de l’intérieur sans chercher la performance.

Créativité et authenticité

Le chien de Mantes-la-Jolie en pleine réflexion.

Vous vous posez peut-être la question : pourquoi parler de créativité authentique ?

Toute démarche créative n’est-elle pas authentique ?

Malheureusement, non !

La créativité n’est qu’une aptitude de l’être humain à créer, à produire des idées neuves, à réorganiser, à combiner, à faire des liens selon certains critères… Et le fondement indispensable à la créativité, c’est l’imagination. Ces deux outils formidables de l’être humain (l’imagination et la créativité) peuvent engendrer nos pires cauchemars, comme nos meilleurs rêves.

Ce n’est pas par hasard qu’on appelle parfois l’imagination «  la folle du logis ». Elle vagabonde, elle se nourrit de tout ce que nos sens perçoivent et si on n’apprend pas à l’apprivoiser et à la diriger consciemment, elle crée avec ce qu’elle a sous la main. Avant de se manifester, tous les chefs-d’oeuvres de l’humanité, de même que toutes les atrocités, ont d’abord existé dans l’imagination de quelqu’un.

Je vois certaines tendances artistiques actuelles (visuelles, musicales, cinématographiques…) qui expriment tant de débauche, de laideur, de violence, ou qui mettent en scène les pires perversions de l’esprit humain. Beaucoup de gens s’en nourrissent, éprouvant un certain plaisir. Je constate aussi à quel point ces générateurs d’émotions fortes sont un “appât” pour les jeunes générations.

Et quand j’entends, “mais ce n’est rien”, “ce n’est pas réel”, “c’est seulement de l’imagination”, je me dis: “Quelle ignorance !”

Soleil et lampadaire

L’être humain se croit facilement victime de son destin, d’un bourreau, ou de circonstances extérieures quand un malheur s’abat sur lui, mais ne réalise toujours pas qu’IL EST LE CRÉATEUR de son destin, de ses pires malheurs, comme de ses plus grandes réussites ou moments de bonheur. L’être humain crée sans cesse, à chaque seconde de sa vie, avec ou sans crayons entre ses mains, avec ou sans matière physique, il crée en sculptant directement dans la substance subtile de sa propre énergie psychique (mentale et émotionnelle). Et s’il continue à sculpter subtilement dans la même direction, un jour cette création subtile gagne en attraction pour la matière et devient inévitablement réalité. Peu importe si cette réalité a été créée consciemment ou inconsciemment.

“Homme, connais-toi toi-même!”, stipule le frontispice du Temple de Delphes. Mais, soyons honnêtes, combien d’entre nous ont appris à l’école, au lycée ou à l’université à se connaître? Combien d’entre nous ont appris, dans ces lieux de savoir et de maîtrise, à maîtriser nos propres facultés créatives dans le sens de la vie que nous souhaitons créer, et non pas dans le sens de l’imitation de certaines tendances de modes, de courants artistiques, de politique d’actualité, ou d’une maîtrise purement intellectuelle, conceptuelle ou technologique… ? Combien d’entre nous ont appris ou, tout simplement, ont eu la permission d’être profondément authentiques et vrais avec eux-mêmes, quitte à passer pour des ridicules ?

Des bols de créativité authentique comme des bols d’air frais

Animée par ces réflexions, j’ai pris cette semaine un peu plus de pauses de créativité authentique qui sont venues pour moi comme des bols d’air frais. Certes, la maîtrise technique de mes outils de travail est indispensable, mais j’avais envie de me laisser porter par mes élans intérieurs et d’exprimer ce qui me tient à cœur avec mes compétences techniques du moment sans recherche de performance.

Le gribouillage à cœur joie

Illustration - joyous doodling in Illustrator

Tout d’abord, je me suis autorisée à gribouiller comme une gamine en utilisant mes nouveaux outils (Photoshop et Illustrator). Quand nous étions enfants, nous ne nous privions pas de gribouiller sur une feuille ou sur un bout de carton, et surtout sur un canapé blanc, un mur ou un meuble clair. Sans aucun doute, ce moyen d’expression spontanée offre beaucoup de joie, alors pourquoi s’en priver.

Voici quelques-uns de mes gribouillages joyeux. Certains diront, peut-être: “c’est de l’art abstrait”… Hm, je n’ai pas cette prétention ! Je dirais plutôt que c’est “une expérience de joie” à travers le gribouillage en couleurs. C’est tout ! Mais c’est déjà beaucoup.

De plus, savez-vous qu’un bon nombre d’homme et de femmes ayant marqué l’histoire de l’humanité (comme Marie Curie, Einstein, Kennedy…), ont été de grands gribouilleurs? Finalement, une activité considérée comme peu sérieuse et enfantine, peut s’avérer facilitatrice pour l’accès à notre intuition, la clarification de nos pensées, l’innovation ou la résolution de problèmes complexes.

La connexion à la nature

Brindille printanière

Certains cours que j’ai suivi cette semaine portait sur la photographie et le traitement de l’image. Ces cours étaient fort intéressants et j’en ai appris beaucoup. Néanmoins, tout en étant fortement reconnaissante à mes formateurs, des gens absolument exceptionnels, je dois avouer que ces cours m’ont grandement fatiguée. Oui, j’ai été fatiguée non pas par le travail exigé, mais par leurs exemples, manquant de variété stylistique et par le choix de leur musique de fond: style techno hypnotique, digne d’un marteau à casser les oreilles de n’importe quel musicien classique.

Après avoir regardé pendant des heures des exemples de photos de mannequins de mode, prises en studio, sombres, avec des éclairages sophistiqués, dans des poses de “femmes fatales”, et des manières plus qu’artificielles, et bien, j’ai eu doublement soif de me reconnecter à la nature.

Une balade dans la nature, voici une chose difficile à faire en cette période de confinement, mais j’ai pu quand même m’y approcher, ne serait-ce que partiellement. C’était, donc, mon deuxième bol de créativité authentique de la semaine: prendre quelques photos de la nature qui s’éveille, même dans une ville confinée, en approchant à distance (depuis la rue) les bords de la Seine.

Éveil de la nature

Photographier la nature! Quelle bonheur pour moi ! Elle m’offre son plus splendide décor, sous l’éclairage minimaliste du soleil, mais, oh combien riche, quand il s’allie aux reflets de l’eau et de toutes les matières. Les fleurs, les brindilles, les oiseaux posent pour tous ceux qui veulent les voir. En plus de ça, ils prennent des poses authentiques, naturelles, toujours originales, d’une grâce plus que professionnelle… Et tout cela, GRATUITEMENT!

Arbre fleuri au printemps

Quel que soit votre domaine d’activité, si vous êtes à la recherche d’une créativité authentique, n’oubliez pas de vous reconnecter à la nature. Faites-le à votre façon, à travers des balades, des heures de peinture ou de photos en pleine nature, du jardinage, de la méditation ou des jeux…, peu importe.

Il n’y a pas de plus grand maître d’art et de créativité authentique que la nature ! Et c’est un Maître ( ou un Coach – pour parler moderne) qui est toujours disponible et gratuit !

Un bain de musique

Clavier de piano

Après les heures de techno que j’ai dû endurer afin de suivre les cours vidéo d’un de mes formateurs (impossible de dissocier et de couper la musique de fond, du son de sa voix), j’avais besoin d’un bain de sons plus harmonieux pour mes oreilles et pour mon cerveau.

Je me suis alors raccrochée au jeu d’improvisation musicale que nous avons initié la semaine dernière avec mon mari. Me replonger dans un univers sonore non pas digital, mais acoustique, non pas hypnotique, mais mélodique et harmonique, m’a fait le plus grand bien et m’a permis de me reconnecter à celle qui Je Suis.

Cette semaine le mot sur lequel nous avons décidé de nous envoyer des messages musicaux était “Love” (“Amour”). Et de ce mot, une nouvelle vidéo musicale vient de naître en cette fin de semaine, dont nous avons donné le titre “May Love Touch You”. Voici le lien, si vous souhaitez la découvrir:

Pour stimuler votre créativité authentique entourez-vous d’un univers sonore et visuel qui vous correspond, vous fait vibrer, vous donne des ailes.

Pour moi cet univers sonore et visuel correspond à la nature, à la musique, riche en mélodies et en harmonies, à la poésie. Et c’est la direction que je veux donner à mes créations artistiques et à mon enseignement. Peu importe les critiques de “naïveté” ou de “bisounours” que je dois essuyer. Peu importe la mode et les tendances “sombres”, de “femme fatales”, de “têtes de crâne”, ou de “marteaux hypnotiques”… Ceci n’est pas mon domaine, même si ce dernier peut être tout autant un terrain de créativité.

Je crois profondément que dans la nature et dans ses infinies richesses et beautés de toutes les couleurs, il y a une force énorme et des vérités non encore révélées. Alors, j’aspire qu’elle soit au cœur de mes créations et de mon enseignement artistique.

Belle journée pleine de créativité authentique

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *