Regard de peintre – J 288 / 365 jours de photos zen

Nymphéa - jardin de Claude Monet
J’ai mis du temps à comprendre mes nymphéas… Je les cultivais sans songer à les peindre…Un paysage ne vous imprègne pas en un jour… Et puis, tout d’un coup, j’ai eu la révélation des féeries de mon étang. J’ai pris ma palette. Depuis ce temps, je n’ai guère eu d’autre modèle.
Claude Monet

Nous avons besoin de temps et de disponibilité pour nous imprégner d’une ambiance subtile et délicate, afin de la retranscrire dans nos œuvres artistiques qu’elles soient, musicales, visuelles ou tout autres (architecturales, gustatives, olfactives…)

Aujourd’hui, je vous suggère de partir à la découverte d’un jardin de votre choix. Promenez-vous y et essayez de voir ce jardin avec les yeux d’un peintre. Observez toutes les couleurs, les ombres et les lumières, les reflets, les contrastes, les variétés de formes. Respirez les parfums. Faites des croquis, des études colorées.
Puis, essayez de percevoir ce même jardin avec les oreilles d’un musicien. Écoutez les sons, même les plus subtiles – le frémissement des feuilles, les caresses du vent sur la surface de l’herbe, le chant des oiseaux…

Et pour le plaisir des yeux, voici un court reportage sur le jardin de Keukenhof ( aux Pays-Bas), connu comme le jardin aux plus de 7 millions de fleurs. En effet, il y a de quoi ravir les peintres et les artistes!

En vous souhaitant de tout cœur que votre vie soit un jardin en perpétuelle floraison !

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *