J2 / 365 jours de photographie zen

La tête dans les nuages

Un lampadaire entre les nuages

Et si on s’arrêtait pour prendre conscience, plusieurs fois par jour, de toutes les pensées qui nous traversent. Elles sont toutes de passage. Le temps dissout leurs formes éphémères, comme le vent sculpte et efface les nuages pour en créer des formes nouvelles. 

Aujourd’hui, au moins trois fois dans la journée, j’observe et je prends conscience de mes pensées. Puis, j’expérimente 3 façons différentes pour jouer avec elles:

Je prends un carnet et je les note toutes, même les plus banales.

Je les observe dans le silence, je les vois venir, se former, se dissoudre.

J’en prends conscience et je les transforme consciemment, tel un sculpteur qui donne de la forme à sa pâte.

Si vous aimez cette photo, votez pour elle en cliquant sur le bouton « J’aime ». Votre avis compte et sera pris en compte pour la création d’établissements de soin plus zen et plus connectés à la nature!

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *