365 jours de photographie zen 

Plein d’enthousiasme et de joie accompagnent le lancement de ce blog, car j’ai le sentiment d’avoir beaucoup de choses à partager avec mes lecteurs. Pour faire durer cette énergie positive et rester dans l’esprit pétillant du jeu, je me lance un défi sur le thème de “la photographie zen”. Pourquoi ce thème? Pourquoi ce défi? Les réponses sont dans la suite de cet articles.

Fleurs du goyavier du Brésil - photographie zen

En tant qu’ancienne interne en médecine, je sais à quel point les hôpitaux, peuvent être des lieux de tension, de stress, d’angoisse, de souffrance. 

En tant qu’artiste je me pose les deux questions suivantes: 

  1. « Pouvons-nous créer un art qui améliore significativement l’environnement dans les établissements de santé et contribue au rétablissement des patients? 
  2. Comment pouvons-nous utiliser l’art au service des soins et/ou du développement personnel, car tout processus de guérison, demande des prises de conscience et une transformation intérieure?

Impossible de répondre à la légère à ces questions. Néanmoins, plusieurs recherches démontrent que certaines formes d’art ou œuvres artistiques (musicales, visuelles, cinématographiques, voire de design et d’architecture intérieure …) sont capables de réduire significativement la tension artérielle, le stress, et même la douleur, d’accélérer le rétablissement.

Les résultats encourageants de ces recherches, ainsi que mes propres expériences hospitalières, éducatives et artistiques ne me laissent pas indifférente. Ils sont à l’origine de mon premier défi créatif que je souhaite partager à travers ce blog. Pour ce défi, j’utiliserai la photographie comme moyen d’expression. Je me lance, alors, pour: 

« 365 jours de photographie zen » 

lever du soleil dans les Alpes de Haute-Provence

Voici le début d’une aventure. 

Pendant les 365 prochains jours, je me donne comme objectif de prendre une série de photographies zen, ayant comme point commun leur potentiel de procurer un sentiment de paix et de sérénité, cultiver la pensée positive, élever la conscience, stimuler la perception de tout ce qu’il y a de plus subtil, de plus merveilleux, de plus palpitant de vie.

Je partagerai avec vous au moins une photographie par jour, voire un petit nombre de photographies complémentaires. 

J’accompagnerai mes images d’un travail de développement personnel et spirituel, inspiré directement par les photos en question. N’hésitez pas à expérimenter ces petits exercices qui ne vous prendront pas beaucoup de temps, mais vous apporteront beaucoup de bienfaits au quotidien.

dans les champs de lavande - l'esprit zen

Le but de ce défi est de prendre une multitude de photographies à la manière d’un explorateur. Je pars, donc, à la recherche de ces « instants magiques » et « images zen », capables de nous ressourcer, et pourquoi pas de nous guérir ou nous élever de l’intérieur. 

L’ accomplissement de ce défi me permettra de constituer une banque de  « photographies zen », qui seraient proposées à des établissements de santé. Certaines pourraient changer l’environnement angoissant, voire inhumain de quelques hôpitaux. 

Dans ce but, je vous invite de votez pour vos photographies préférées en utilisant le bouton « J’aime », et en partageant la page web avec votre entourage. Cela me permettra de prendre en compte l’opinion du plus grand nombre de mes lecteurs, avant de constituer un corpus photographique spécifique.

Plus vous serez nombreux à vous exprimer, plus cela me permettra de créer et de choisir des visuels de qualité pour les établissements de soins (hôpitaux, maisons de retraite, maisons de convalescence, instituts médico-sociaux ou médico-éducatifs, centres médico-psychologiques, etc.).

N’hésitez pas à prendre part à ce défi, et à partager vos réflexions, vos préférences, vos idée créatives… en laissant un commentaire.

Bien artistiquement 

Stella

Partager l’article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses sur “365 jours de photographie zen ”

  1. Ces photos ont une force exceptionnelle !
    Elles nous disent quelque chose, mais nous n’entendons pas toujours…
    Merci pour ces instants de bien-être.
    Walter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *